Conseil municipal du 20 mai 2016

La sérénité aurait due être de mise lors de ce Conseil Municipal. Les délibérations prévues ce soir-là ne semblaient en effet présenter aucune « aspérité » susceptible de faire obstacle à un vote consensuel.

Une fois le C-R du précédent C.M. adopté malgré l’abstention de M. Balp et du vote contre des élus de la liste Bleu Marine, étaient abordées diverses demandes de subvention concernant la Collégiale puis traitées des régularisations à prendre au sujet de terrains municipaux occupés par des particuliers.
Venaient ensuite un bail pour la location d’un appartement communal d’une surface de 70 m² que nous considérons comme très généreux car ne s’élevant qu’à 300,00 Euro (!!!), la promotion d’un agent de la P.M. au grade de Brigadier Chef, l’étude par le SYMIELEC pour l’implantation de bornes de recharge pour véhicules électriques et, à la demande de la C.A.F, un accord municipal pour la création un local « parents-enfants ».Cette partie de la soirée s’achevait par le vote de l’accord du C.M. pour le rattachement de 4 communes à la CAD. On aura pu lire dans les journaux que cette dernière décision n’a pas l’air de vouloir se faire avec l’assentiment des élus des 4 communes en question qui ont une toute autre approche sur la question. Le Maire ayant par avance balayé, à son habitude, les avis divergents du sien sur le sujet en les qualifiant de « politiques », nous verrons comment évoluera la situation.

Lors des deux points suivants soumis à discussion, le calme relatif qui régnait dans cette assemblée communale, allait très rapidement subir quelques troubles.

De quoi s’agissait-il donc ? Des affichages et dépôts d’ordures sauvages.

Le vote des amendes envisagées à l’encontre des contrevenants vit l’ensemble de l’opposition s’abstenir.
En ce qui concerne les affichages, on sait bien que notre cher Maire qui a, selon la tête de liste Bleu Marine, toujours bien apprécié par le passé que cela se fasse au profit du candidat de son parti à la candidature suprême, semble ne pas apprécier du tout que l’on ait l’outrecuidance de prétendre continuer au bénéfice d’un parti qu’il abhorre ! Réflexion fut alors formulée par l’opposition Bleu Marine, M. Formé, que cette façon d’agir perdurerait aussi longtemps que le Maire ne respecterait pas l’obligation que lui fait la loi de mettre à disposition des panneaux de libre expression. M. Meyer, quant à lui, précisait alors combien lui paraissait difficile, voire impossible, de faire respecter par les communes une loi dont elles-mêmes s’affranchissent allègrement !!!

M. Formé jugeait alors fort à propos d’ajouter qu’il avait déjà été relaxé à ce sujet, reprochant qui plus est au Maire de faire supporter par les lorguais tous les frais de procédure, avocat compris, que ce dernier semblait s’ingénier à engager, malgré le peu de résultats que l’on pouvait attendre de telles démarches. Lors de cet échange, d’un niveau sonore ahurissant, un élu de la majorité, M. Hery pour ne pas le citer, crut très pertinent d’intervenir dans le débat en accusant M. Formé de « faire parti des cagoulés qui attaquent la police ». Mis à part le fait que cette répartie était totalement hors sujet, on ne voit pas très bien quelle mouche a bien pu piquer ce conseiller pour qu’il ose proférer de telles accusations. On peut se douter que ces excès devraient faire l’objet de poursuites.

En ce qui concerne les dépôts sauvages d’ordure si les élus dans leur unanimité approuvaient le fait de vouloir sévir à l’encontre des contrevenants, M. Meyer faisait remarquer que le manque de conteneurs appropriés et le fait qu’ils soient souvent situés d’une façon que l’on ne peut que qualifier de très peu judicieuse ne permettait pas aux usagers de les utiliser facilement. Compte tenu de la situation de la décharge actuelle (quai de transfert) de la route de Carcès, bien souvent inaccessible car surchargée et inadaptée aux personnes âgées et celles non motorisées, il conviendrait peut-être de revoir l’ensemble du dispositif. Pour toute réponse, l’Édile précisait alors que la future décharge prévue pour 2017 (fin d’année au mieux) devrait résoudre tous les problèmes. Et dans l’immédiat ???

Ce C. M. s’achevait d’une façon déplorable. L’ire à laquelle laissait libre cours notre Premier Magistrat suite à une question posée par la liste Bleu Marine réduisait alors à néant l’impression qu’avait pu laisser le déroulement du début de soirée. Face à ce spectacle plus qu’affligeant, Mme Parodi décidait de quitter la salle. Elle se vit alors invectiver par le Maire qui perdait toute mesure et, se mettant debout en entrant dans une de ses colères dont il a le secret, allait même jusqu’à accuser celle-ci d’être complice du F. N….

On ne peut comprendre qu’un personnage qui prétend représenter des électeurs puisse se laisser aller à de telles dérives comportementales. Il dévalorise par là au plus haut point la fonction qu’il prétend assumer. Ce type de réaction tend à nous prouver qu’il n’a pas la capacité de ses ambitions et l’on ne peut que se demander quelles peuvent être les raisons, autres que financières, qui lui imposent de tenter d’exister ainsi dans le domaine de la politique.
Mais ceci relève d’un tout autre niveau de réflexion sans doute hors de sa portée…

Restons, nous, calmes et gardons toujours à l’esprit que :

Lei pin fan pas de chichourlo. (Les pins ne font pas des jujubes)

Une réflexion au sujet de « Conseil municipal du 20 mai 2016 »

  1. A ce propos, il est fortement recommandé à tous Lorguais voulant passer une soirée distrayante et quasi granguignolesque – vérifier la définition exacte sur Wikipédia – d’assister au moins une fois à l’une de ces grand-messes.
    D’une manière générale on y prend le pouls de la commune et en particulier celui du Maire chroniquement pathologique.
    Conseils : prendre un petit coussin pour le postérieur et son mal en patience pour garder son calme jusqu’au bout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>