Trêve des confiseurs…

Cette trêve, comme son nom l’indique, est une période au cours de laquelle le calme règne dans nos campagnes. Elle se termine cependant, et il nous semble opportun de revenir sur certaines des péripéties qui animent toujours notre bonne ville.

De façon à ne pas désorienter nos lecteurs, nous respecterons la chronologie des quelques évènements que nous voulons traiter.

Le premier concerne les extravagances du Premier Adjoint (on se demande d’ailleurs là si la majuscule est de rigueur!). Le silence étourdissant de la presse locale sur le sujet, alors que nous le rappellerons elle en a été informée, nous contraindrait presque à sacrifier à sa place au devoir d’information. Nous nous en dispenserons, car une remarque à ce propos nous est parvenue ( Cf. article « Rétropédalage », commentaire n° 3).

Le deuxième sujet concerne les « illuminations de Noël », qu’il faudrait peut-être requalifier en « clair/obscur ». Force est de constater que les rues et places de notre commune n’ont pas connu depuis des décennies une telle indigence en la matière. Que ne nous avait-on pas dit sur le sujet, félicitations aux conseillères municipales qui en ont été chargées, économies chiffrées à des centaines de milliers d’Euro grâce à l’acquisition d’une nacelle qui devait faciliter la mise en place de toutes ces décorations… Les quelques photos ci-dessous permettront sans doute à tous de faire la différence entre illuminations et « illuminés ».

Quant au troisième point c’est le constat que, quel que soit le sujet, l’impréparation de notre premier magistrat est aussi chronique qu’affligeante. Il s’agît de l’inauguration de la stèle dédiée à la Médaille Militaire et à tous ceux qui se sont vus décernés cette prestigieuse décoration pour action d’éclat, de bravoure ou de dévouement à notre patrie.
Lors des évènements climatiques de juin 2010 (!!!), le rond-point de la « Médaille Militaire » et le Boulevard Real Calamar avaient subi des dégâts importants. L’ancien monument avait été inauguré en son temps par M. Mariani alors Maire de Lorgues et était en piteux état depuis les travaux entrepris à cet emplacement. Un nouveau a donc dû être édifié, ce qui permettra aussi de rappeler que le nom de ce nœud routier d’entrée Est de la ville n’a absolument aucun rapport avec le puits que l’on ne peut qualifier de Provençal ou la cigale qui « décorent » le dit rond-point. Nous ne commenterons pas la vitesse à laquelle cette réalisation à été menée (2011-2016 !), pour ne nous soucier que des interventions qui ont été prononcées lors de cette inauguration devant une nombreuse assistance comptant dans ses rangs bien des représentants d’associations patriotiques.
Au cours de la première, le Président de la Section locale de la Société Nationale d’Entraide de la Médaille Militaire revenait entre autres sur l’histoire de cette décoration créée par Napoléon 3. Ce discours était empreint de la solennité indispensable à l’évènement.
Par contre, dès les premiers mots prononcés ensuite par notre Premier Magistrat, on se rendit compte de son impréparation et ce qui suivit ne fit que souligner la vacuité de son texte. Entouré comme il l’est par deux Adjoints et un Conseiller Municipal anciens militaires, ceci nous prouve une fois de plus qu’il préfère se fourvoyer dans son ignorance plutôt que de se tourner vers des gens qui possèdent le sujet et qui, sans aucun doute, auraient pu lui être d’un grand secours. Plein de redites, d’à peu près, très décousu, son discours n’aura en rien été, lui, à la hauteur de l’évènement ce que l’on ne peut que fortement regretter. Espérons qu’à la Région, il saura se pencher avec un peu plus de conscience sur les sujets qu’il aura à traiter mais, de la part d’un personnage aussi convaincu de sa propre omniscience, on ne peut qu’en douter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>