Paraphraser ou citer…

Avec une petite erreur d’orthographe dans le prénom de Bertolt Bretch,la journaliste de Var Matin n’a pas oublié (cette fois) de signaler que lors de ses voeux, M.Alemagna s’est risqué à glisser dans son discours une citation, encore aurait-il fallu qu’il le fasse convenablement.

Voici donc deux exemples de l’utilisation de la citation de Bertolt Brecht :
« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu »

1°)- Vœux pour l’année 2015 du maire de Sedan, M. Didier Herbillon:                   (http://www.sedan.fr/Discours_des_voeux_2015.pdf)                                                             « L’heure est au rassemblement, à l’audace, à l’action et à la solidarité. Car je vous le dis en paraphrasant Bertolt Brecht : en nous battant nous ne sommes pas sûrs de gagner, mais en ne nous battons pas nous avons déjà perdu ! Alors ensemble battons-nous pour créer les conditions d’un avenir plus radieux. »

2°)- Vœux pour l’année 2016 du maire de Lorgues, M.Claude Alemagna:                              ( enregistrement audio)
« L’heure est bien sur au rassemblement, à l’audace, à l’action et à la solidarité, car je vous le dis et je veux citer Bertolt Brecht : en nous battant nous ne sommes pas sûrs de gagner, mais si nous ne nous battons pas, nous avons beaucoup de chance de perdre ! Alors ensemble battons-nous pour créer les conditions d’un avenir plus radieux. »

Conclusion : Le maire de Sedan respecte bien l’utilisation d’une paraphrase, tandis que le maire de Lorgues ne respecte pas celle d’une citation.
De plus une année s’étant écoulée entre les deux allocutions et les phrases adjointes à la citation se ressemblant comme deux gouttes d’eau, faut-il y voir ce que l’on pourrait qualifier pudiquement d’étonnante coïncidence ?

lorguesnet.fr

2 réflexions au sujet de « Paraphraser ou citer… »

  1. Je vous dirais bien si je n’avais pas peur de faire un jeu de mots malheureux:
    Ce n’est qu’un détail!
    Peut-être la version « gouaille provençale » d’un discours d’un maire dont nous savons tous que ce n’est pas dans cet exercice qu’il excelle!
    Alors, nous lui pardonnerions bien volontiers si, par ailleurs, il ne nous donnait pas d’autres préoccupations bien plus inquiétantes…Le « salut hitlérien » n’est pas encore digéré, loin s’en faut, on en parle dans le village et les chaumières….
    Même, s’il patauge un peu, dans ses discours, laissons le faire, dans le registre, il a bonne volonté et ne nuit pas…..Imaginez que, vexé par les critiques, il embauche, aux frais de la princesse (!), un énarque spécialiste qui lui rédigerait, à l’équerre, des discours que de toutes façons, il massacrerait joyeusement….
    Concernant, l’affaire du « salut », hier dans un établissement du village, une dame fort pertinente s’esclaffait et lançait à la volée, permettez que je la cite:
    « Dites à Estrosi de donner à Georges le livre de Simone VEIL que lui a refuser Marion LEPEN… » ! RIRE!
    Franchement, je ne conseille à personne de se risquer à parler de cette histoire au président Estrosi… Son combat actuel semble prendre une tournure qui semble n’être pas du tout en phase avec ce regrettable incident…
    Après tout, vu de Nice ou de Marseille, notre maire, notre 1er adjoint ainsi que tous les couards qui les suivent sont la représentation des citoyens sortie des urnes…Alors chut!!! Ne nous en flattons pas…

  2. Lors des vœux d’Alemagna, j’ai remarqué au premier rang des personnalités, la présence des trois députés du var, Couve, Audibert-Troin et Vitel tous les trois battus lors des dernières élections municipales à Saint-Tropez, Draguignan et La Seyne sur Mer, et contrairement à votre espérance aucune allusion à son premier adjoint qui brillait par son absence.. Attendons le prochain conseil municipal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>