Le bébé de …

Un bébé qui n’est pas un nouveau-né !

Pour le correspondant local de Var matin, le marché des producteurs serait le « bébé » de M.Jacques Michel. Pourquoi pas, sauf qu’il nous semble qu’il fut créé par la municipalité Mariani. C’est cependant à M. Perochon, quelques années plus tard président du syndicat d’initiative de Lorgues, que l’on doit le développement spectaculaire de cette activité.
Mais comme les temps changent et que dans le nouvel organigramme municipal on a      « refilé le bébé » c’est peut-être de là qu’est née cette nouvelle paternité.
Il faut dire que depuis la présidence de M. Perochon de l’eau a coulé sous le pont de la Florièye et comme cet ex président du syndicat d’initiative avait eu l’outrecuidance suprême de se présenter sur une liste opposée au sortant, ceci peut expliquer une chute dans les oubliettes !!!

Extrait d’une réponse de M. Pérochon à un article du Printemps de Lorgues :                  Ce marché a été créé en 2006, sous la précédente municipalité ( M.MARIANI ), j’ai participé, mandaté par la chambre d’agriculture, à la création de ce marché sur Lorgues. Au début les producteurs et artisans d’art étaient une vingtaine, au fil des années nous avons étoffé et diversifié le type de produits proposés en invitant plusieurs jeunes producteurs de Lorgues et des environs à venir nous rejoindre. Aujourd’hui, 53 producteurs et artisans se retrouvent chaque année au centre ville pour le plus grand bonheur des visiteurs……Sis place d’ Entrechaus jusqu’en 2009, la réfection de cette dernière nous a contraint à le replacer devant la mairie. En effet, la construction de la sandwicherie, le déplacement du monument au mort et autres travaux nous auraient alors obligés de refuser certains producteurs fidèles depuis la création du marché. J’ai alors demandé à monsieur le maire l’autorisation de le « délocaliser », il accepta, ce qui me semble la moindre des choses, cette décision est synonyme, pour lui, de création !!!

lorguesnet.fr

3 réflexions au sujet de « Le bébé de … »

  1. Voilà qui a le mérite d’être très clair. Quoiqu’il en soit j’en connais qui cherchent encore à se garer pour se rendre au centre ville…ça promet pour l’été !!!
    Si, par chance, cet illustre adjoint solutionnait le stationnement des amateurs du marché des producteurs nous l’honorerions, à l’avenir, et très volontiers, d’une reconnaissance éternelle. Cependant, là, est une histoire plus complexe qu’endosser la paternité des autres…..

  2. Il y a donc concours de paternité ? En règle générale, cela pousse à l’excellence. Sauf à Lorgues.
    Peut-être les journalistes de Var Matin sont ils jeunes et crédules?
    Je ne vois que ça comme explication. Il y a aussi ceux qui recopient une plaquette ou retranscrivent « texto » ce qu’on leur chantent!
    Alors pour ceux-là la paternité d’un évènement, d’un écrit, voire d’une information sont loin d’être essentiels.
    A décharge, on ne peut pas demander que le correspondant local soit au niveau intellectuel des limiers de Médiapart ou autre agence de presse prestigieuse…
    C’est ainsi! Nous devrions nous en contenter. Dommage, pour les ombrageux que nous sommes, et qui n’y trouvent pas leur compte…Faut changer nos lectures. Pour moi c’est déjà fait…

  3. A -t-il fait un test de paternité pour endosser le titre avec autant d’assurance!!
    j’en doute !!! ou alors il ne connaissait pas très bien Lorgues avant les mandats Alémagniesques !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>