Des promesses, encore des promesses…

M. Claude Alemagna s’est toujours félicité de ne pas augmenter les impôts locaux. En réalité tout le monde a pu cependant constater que le montant payé par les contribuables est bien, lui, supérieur à celui des années précédentes. On aurait d’ailleurs parfaitement pu compenser cette augmentation des taux au niveau de la commune, mais il est évidemment beaucoup plus confortable d’encaisser plus d’impôts locaux, en en rejetant la faute sur les autres.

Dernièrement le Président de la République s’est engagé à ce qu’aucun impôt nouveau ne voit le jour jusqu’à la fin de son mandat, démenti d’ailleurs très peu de temps après en cela, par un membre du gouvernement. Deux approches différentes pour un but identique, berner le citoyen un peu trop crédule.

Lorgues bénéficierait d’une gestion définie comme saine et maitrisée par M. Alemagna. Même si l’on peut en douter, elle n’a de toute évidence été permise que grâce au « bas de laine » laissé par M. Barthélemy Mariani. A cette époque le candidat Alemagna reconnaissait d’ailleurs lui même que la situation financière trouvée était plutôt satisfaisante ce que l’audit qu’il commandita ne put que confirmer.

Après six années de gestion Alemagna le solde est un emprunt de 3,2 millions d’€ pour la réalisation de la STEP qu’il faudra bien honorer, même s’il prétend que les Lorguais n’auront rien à débourser. Ceci n’est bien entendu que pure démagogie car nul ne pourra à notre place payer cette dette (que cela soit réalisé sur le budget de l’assainissement ou sur le budget général n’y change rien hormis le fait que, répartie uniquement sur les seuls citoyens lorguais raccordés au tout à l’égout, la charge n’en sera que plus importante pour eux)…….
Promesse non tenue donc, ainsi que bien d’autres faites au cours de ses campagnes électorales de 2008 et 2014 dont nous ne citerons que quelques exemples :

*Création d’un site municipal hors zone agglomérée pour recevoir tous les locaux des services techniques municipaux.
*Réhabilitation et aménagements urbains du centre ancien.
*Construction d’un restaurant scolaire et locaux d’accueil spécifiques des élèves au périscolaire.
*Création d’une salle de sport pour la gymnastique, qi-gong, yoga, musculation…
*Création d’un skate park,
*Extension et réhabilitation de l’EHPAD Saint François, plus concrétisation d’un centre Alzeheimer.
*Jumelage avec une ville européenne
* Création d’un nouveau centre de loisirs sans hébergement.
* La révision du POS et l’élaboration du PLU

Ces quelques exemples, nous amènent à nous poser la question de son sérieux en la matière.
Il est toujours aisé de faire tourner le miroir aux alouettes, mais par honnêteté intellectuelle il aurait pu présenter un réel bilan de sa fin de mandature en reconnaissant que ses prétentions étaient exagérées et non réalisées car….irréalistes. Comment croire que le Maire, M. Alemagna va réaliser ses nouvelles « anciennes » promesses écrites dans son programme sans pouvoir bénéficier de quelconques fonds publics en cette période de disette budgétaire? Comment croire qu’il va réaliser demain ce qu’il n’a pas fait hier et avant-hier?
Peut-être par une augmentation des impôts puisque c’est la seule promesse qu’il s’est, cette fois, abstenu de faire…

lorguesnet.fr

2 réflexions au sujet de « Des promesses, encore des promesses… »

  1. Un peu de patiente… Ce n’est qu’une question d’opportunité !
    Attendez la veille des prochaines élections… vous verrez que beaucoup de choses se feront comme par magie !
    Même des trucs qui n’étaient pas prévus et auxquels vous ne vous attendez pas, mais qui seront sensés vous en mettre plein la vue : un Arc de triomphe sur la route des Arcs, en entré de village, une tour Eiffel miniature place Trucy, une imitation de fausse bouche de métro sur le cours par exemple.
    Il excelle dans ce genre de décor « Petit Châtelet » qu’il affectionne tout particulièrement.
    Cela lui donne l’impression de jouer dans la cour des grands et de faire de SON territoire, une citée des arts gérée par un maître éclairé, mais surtout de vous surprendre, là où vous ne l’attendiez pas.
    Pour obtenir un fauteuil de Maire, que ne promettrions-nous pas, bien que sachant pertinemment les projets irréalisables, surtout simultanément.
    Car si on gobe, c’est gagné !
    Cela ne vous est pas d’une quelconque utilité pour l’heure, mais songez à ce que cela représentera pour la postérité : le sceau du passage d’un GRAND MAIRE dans la région ! Voilà qui est important et valorisant pour lui.
    Pour le reste….

  2. Et oui! Il est vraiment comme ça! Mais nous nous lassons de le constater! Tout ça devient tellement épuisant….très épuisant….
    Gageons qu’une augmentation conséquente de nos impôts et autres taxes sera mise au crédit de la baisse des dotations d’état… Il est vrai que la chose est trop facile pour ne pas sauter dessus?
    Mais tout ça ne nous dit pas ou est passé le bas de laine de Mr Mariani et qui va payer l’emprunt pour la station (quoiqu’en lisant l’ordre du jour du CM d’aujourd’hui on en a une petite idée…)
    Pourtant une chose m’étonne, j’ai beau écarquiller mes yeux, ouvrir mes oreilles et chercher désespérément, il ne se passe rien dans l’évolution de notre commune. Rien n’a bouger au rond point des « médaillés militaires » (à part la disparition de la plaque cassée par les engins) ni aux nouveaux ronds-points de la « rocade », ni à la route de Carcés sur le terrain acquis pour la collecte des déchets verts, pas plus que partout ailleurs…..
    Mais qu’est-ce que couve notre municipalité? Que nous préparent-ils?
    A l’évidence il n’y pas le pilote officiel dans l’avion? A moins que les troisièmes couteaux aient pris les commandes, en sous marin….Parce que certaines choses ont changé qui ne sont pas vraiment municipales mais bien liées…
    Qu’attendre d’un maire qui se repli stratégiquement, redoutant la pluie, et célèbre les « Morts de 14/18″ dans le hall de la Mairie, le jour du 11 novembre 2014, de plus année du centenaire de la déclaration de guerre.
    J’ai bien pensé à une campagne pour la présidence de l’UMP, une bagarre interne à l’UMP locale pour le choix du nouveau candidat aux cantonales, l’élaboration, en souterrain, d’un PLU qui pérennise à vie le succès aux prochaines élections, mais rien qui justifie une telle inactivité, un tel vide. Jugez-vous même! Le site Lorgues Maintenant est en sommeil (ou presque) depuis longtemps.
    Alors, notre édile qui ne bâtit pas pour la postérité même pas un petit moulin à vent à l’entrée du village ou une petite fontaine de type versaillais en coin de rue, c’est très inquiétant, pire angoissant.
    Ces jours ci nous avons appris qu’un conseil municipal se réunit ce soir et qu’une réunion prochaine exposera le PLU. Pas de quoi fouetter un chat et justifier la chape de plomb qui s’installe sur notre village.
    Mais que couve-t-il? ET/OU que couvent-ils?
    De l’épuisement, l’inquiétude, l’angoisse passerons nous à l’horreur ou la colère?
    Je vous assure que j’appréhende car il est imprévisible!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>