NIWAKI…*

En voulant aménager le carrefour des Médaillés Militaires en entrée de ville avec un faux puits, et en le bordant d’oliviers de style bonsaïs on en arrive à des aberrations telles que l’on est en droit de se demander si des personnes influentes ne pourraient pas faire entendre au responsable des espaces verts et tout particulièrement donc au Maire, qu’il est plus que temps d’embaucher d’authentiques professionnels de taille d’arbres selon les règles qui régissent leur spécificité ! Tout visiteur se sentirait alors peut-être en Provence et non pas au Japon.
Devrons nous longtemps encore subir le massacre des platanes de la rue principale du village, la taille démente et totalement aberrante des oliviers et de ce pauvre palmier ainsi que la construction d’un puits qui ne déparerait pas en région parisienne alors qu’il aurait suffit d’un court déplacement sur les restanques lorguaises pour trouver comme modèle des ouvrages en pierre sèche de toute beauté…
Notre Provence doit en rougir de honte ! Nous oserons le rapprochement avec ce qu’il nous a été donné de voir il y a peu, nous voulons parler de divers personnages déguisés en Provençaux bon teint et qui s’imaginaient sans doute pouvoir ainsi appréhender toutes les subtilités de notre beau terroir. Grâce à ces deux exemples, preuve est de nouveau faite que « l’habit ne fait pas le moine » !                                     

Se la barbo blanco fasié lou sage, li cabro lou devrien èstre

Ce n’est encore pas cette année que nous remporterions la coupe du village Provençal le plus « vrai » et le plus riant, si tant est que ce soit le but poursuivi par la nouvelle équipe du syndicat d’initiative qui semble être à la peine pour remplacer la précédente, animée par M. Jean-Luc Perochon. On succède au gré des circonstances mais l’on ne remplace que si l’on est à la hauteur de sa tâche…. En la matière et au moment où l’été touche à sa fin, le doute semble s’instaurer!                                                                        

*Étymologiquement, Niwa signifie « jardin » et Ki « arbre » en japonais.

Une réflexion au sujet de « NIWAKI…* »

  1. Très bien vu et bien dit, c’est de la Provence en conserve… Dans la lignée de la politique culturelle et d’animations pour beaufs qui est menée dans la béatitude générale… En plus d’un marché « dit » provençal « made in china », on nous vend un giratoire « made in japan » à quelques mètres d’une plaque commémorative brisée depuis des mois, dans l’indifférence la plus absolue des contremaitres du gang aux affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>