Conseil municipal…retour.

Moi aussi j’ai assisté à ce dernier conseil, ou plutôt à ce mauvais spectacle burlesque d’avant garde avec effets de manches et vociférations grossières.
Bien sur, comme beaucoup j’ai été grandement choqué par la tenue d’une partie du public qui légalement se doit de rester coi. Qu’il soit lorguais ou inuit ou n’importe quoi, il n’y a que des voyous pour réagir et se tenir ainsi…
Les manifestations intempestives étaient de toutes évidences favorables au maire. C’est pour cela qu’elles sont tolérées car si cela avait été le contraire, il y a longtemps que la salle aurait été évacuée avec pertes et fracas !
Je n’ai jamais vu telles attitudes ailleurs. C’est une situation inique.
Il faut croire que nous avons la politique et les dirigeants qu’on mérite…
Ce manque de respect élémentaire pour les représentants de la cité en est l’exemple le plus frappant.
Et les auditeurs imitent le comportement du chef de file, qui en profite et se repaît de tant de complaisance.

Mais il y a bien pire encore et personne ne semble vouloir (ou n’ose ?) relever le discours prononcé d’emblée à l’ouverture de cette horrible séance : une logorrhée acerbe, vindicative prononcée d’une voix tremblante d’agressivité avec le regard sombre, menaçant, halluciné par le ressentiment. L’animosité est pathologique.
Le comble de l’inacceptable a été atteint lorsque l’attaque a visé directement une Conseillère Municipale en instance de procédure judiciaire d’appel.
Pas encore jugée définitivement, elle est donc toujours présumée innocente.
Les termes ont été si violents et cruels que la fille de l’interpellée présente dans la salle pleurait à chaudes larmes.
Sa mère a du quitter la séance et sortir avec elle, sous les sarcasmes, les huées et les rires sadiques du même public !
La séance à continué comme si de rien n’était… sans plus d’émoi du coté de l’édile.

Décidément, rien ne changera jamais : les jeux d’arènes et l’attraction du bucher moyenâgeux font toujours recette auprès de ceux qu’on pourrait qualifier de débiles profonds !

Il ne serait pas impossible d’envisager que cet océan de telle vilénie ne soit déversé que pour faire diversion ….
La déclaration était intentionnellement si péremptoire et le ton insistant – comme pour convaincre ceux qui douteraient encore de l’origine des faits reprochés – que cela pourrait éveiller la suspicion.
L’avenir nous dira où est la vérité…

Je vois que sur certains sites locaux, des auteurs sont anonymes quand ils ne signent pas d’initiales… ce doit être par peur des représailles ? Si c’est si dangereux, je fais courageusement pareil !

Anatole FAQUIN

 

2 réflexions au sujet de « Conseil municipal…retour. »

  1. Bien vu ! Merci pour cet article réconfortant : les jeux du cirque ne sont pas la norme dans un conseil municipal. Je commençai à en douter …

    Brigitte Grivet,
    Conseillère Municipale de l’Opposition, également excédée par l’ambiance qui règne lors de séances du conseil à Lorgues.

  2. Un conseil Municipal, comme son nom l’indique a pour but de traiter les affaires de la commune, sa gestion, ses problèmes.
    Le fait de profiter de cette opportunité et de la présence du public pour régler des comptes personnels doit-il être perçu comme un acte démocratique ou un abus de pouvoir quasi mafieux ?
    Qui a la réponse ?
    AMC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>