Conseil municipal…RAS!..

Normal : En réponse à certaines questions, répartie très bruyante d’arguments hors de propos, de la plus mauvaise foi du monde, voire même illégaux (cf. les propos tenus gratuitement par l’édile concernant un membre du conseil dont le procès est en appel), allégations ridiculement stupides (nombres d’habitants dans la quartier du plan) et déclarations éternelles d’autosatisfaction ponctuées de vociférations outragées.
Étalage de candeur, attestations de fiabilité, néanmoins rage au ventre manifeste, comment se convaincre qu’il s’agit là d’adultes raisonnables ? Le plus souvent les propos tenus pourraient l’être dans une cour d’école maternelle : « c’est sui qui dit quiest »
N’omettons pas d’évoquer ici la poignée de séides du maire, toujours présente et indispensable pour faire sa claque et éructer le cas échéant.
Une autre constante cependant est généreusement servie par tout le monde et fait enfin l’unanimité : les Lorguais !
Ces pauvres diables de contribuables électeurs qui sont pris tour à tour par les uns et les autres, selon le débat, comme témoins ou otages.
On peut légitimement se poser la question : mais où sont-ils donc les autres, tous les autres, ceux qui ne sont pas dans la salle du centre culturel les soirs de conseil ? Les obscurs, les sans grade, ceux qui servent de bouc émissaire et permettent que l’on profère de fausses vérités en leur nom puisqu’ils sont à 100 lieues de connaître ce qu’il se passe dans l’enceinte de l’hôtel de ville et son pourtour !
Amusant ? Pathétique ? C’est selon…
De toute évidence pas très sérieux !

lorguesnet.fr

4 réflexions au sujet de « Conseil municipal…RAS!.. »

  1. Quel désastre pour Lorgues.

    Les conseils municipaux se suivent et se ressemblent.. Hargne des uns soutenue par un public aveuglé par son mentor, combats vains des autres soutenus par une masse silencieuse qui n’ose se jeter dans l’arène du centre culturel. Cela doit cesser !!!
    Je ne vois qu’une issue possible, tourner la page Alemagna, mais il faut une équipe soudée face à lui, malheureusement d’aucuns ne veulent pas l’union !!Je pense notamment à l’ADDIL qui jette l’opprobe sur une dissidence et une opposition courageuses . Messieurs de l’ADDIL, regardez autour de vous les lorguais veulent l’apaisement, votre blog ne le permet pas pour l’instant.Vous fustigez le retournement de veste tardif des dissidents. Mais il faut bien comprendre que lorsque vous suivez un homme en qui vous avez cru, vous pensez, un jour ou l’autre, redresser la barre, mais lorsque ce dernier n’en fait qu’à sa tête pendant 3 ans et décide seul, il est difficile de ne pas craquer et se rebeller car la patience a des limites !! C’est ce qui c’est passé l’an dernier lors du vote du budget…

    Il serait maintenant temps de penser à l’avenir en construisant une liste apolitique rassemblant toutes les parties opposées à l’équipe actuelle…

    Pour conclure, une chose est sûre, la formation de plusieurs listes assurera la réélection de notre édile, réfléchissez et agissez vite car le temps presse !!!

    Signé : un lorguais

  2. Monsieur, comme vous je suis effaré de la tenue des conseils municipaux, de la tenue de ce reste d’équipe qui ne se retrouve qu’autour de petites idées, de mauvais coups, de cabinets noirs à délivrer ordonnances et fatouas contre les uns ou les autres. Comme vous je suis attristé que les clés de notre ville aient été confiés à une équipe qui promettait tant et n’a rien su rendre de la confiance qui lui avait été accordée. Tout cela n’a rien avoir avec la « politique », tout ceci n’est qu’une pâle imitation de ce qui se fait de plus navrant au plus haut sommet de l’état pour gagner la place et la conserver et ce, quelque soit celui qui détient le pouvoir. Qu’en ont à faire tous ces soit-disant fidèles des idées ou des valeurs que devraient défendre nos édiles, il n’y à là que sombres manoeuvres pour se venger des uns ou des autres, aucune idée, aucun fil conducteur, il faut juste conserver les rennes pour tenter de piétiner encore et encore ceux que l’on considère comme des ennemis. Tout cela nous l’avons bien compris. Alors en effet, rien de bon ne sortira de Lorgues tant que l’on affrontera, non pas des idées mais deux clans qui se détestent et dont les partisans bien opportunément se tiendront aux côtés des uns ou des autres suivant le vent. Aussi, si comme vous, je ne partage pas les idées de l’ADDIL parce qu’on n’y retrouve malheureusement trop souvent « la patte », la rancoeur et la rancune du canard, si je suis persuadé que l’avenir de Lorgues passe par une concorde locale qui seule attisera les haines, si je suis d’accord avec tout cela, je m’étonne un peu de vos propos « rassembleurs « , de votre promptitude à défendre nos « conseillers dissidents » contre ceux qui ont dénoncé la perversité du système alemagna et.. la lenteur de ses nouveaux héros. Aussi faudra t’il peut-être faire preuve de plus d’audace, d’explications voire de pédagogie sur ce site ou ailleurs si vous entendez convaincre et réunir ceux et quels que soient leurs camps, qui se sont fait piétiner, insulter sans qu’aucun ne réagisse au seul prétexte qu’il fallait soutenir le roi. Pour réunir il faut tendre la main mais pas en minaudant chacun de son côté, l’avenir de Lorgues passera par là.
    Un autre Lorguais.

    • Nous remercions nos lecteurs pour leur participation. Nous conseillons néanmoins qu’ils adressent à l’ADDIL leurs réflexions concernant ce site.
      lorguesnet.fr

  3. Toutefois, il est à noter qu’un point – le dernier – on ne peut plus cocasse a été proposé au vote de ce dernier conseil : le maire a demandé à nouveau un blanc-seing pour ester en justice.
    Ce qui avait déjà était fait avec une confiance indéfectible et à l’unanimité, une fois pour toutes en début de mandature, nous nous en souvenons.
    Or, le malheur a voulu que l’évolution de cette gérance dérape quelque peu…
    Les conseillers conscients de ce fait et de leurs responsabilités et pour éviter que le mouvement s’amplifiant, Lorgues devienne une république bananière, ont fait appel à la justice.
    Le seul moyen qu’ils avaient de faire entendre raison et rappeler à l’ordre ce champion avéré de l’indélicatesse…
    Ce qui revient à dire qu’il demande à ceux là même qui dénoncent l’effraction de lui donner les moyens financiers prélevés sur la commune pour se défendre.

    Loufoque non ?… et pour le moins inconséquent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>