A propos

Page de A propos…

5 réflexions au sujet de « A propos »

  1. Et si les avis des principaux intéressés, c’est à dire nous, Lorguais avaient été enfin entendu (on peut toujours rêver que ce le soit…)
    Et qui plus est, enfin réalisés (là, on croit rêver !)
    Avez-vous vu les jardinières couronnant les réverbères de l’avenue de Toulon?
    Vous voyez que nous savons être objectifs et reconnaissants quand l’occasion nous en est donnée.
    Continuez dans ce sens et il ce pourrait qu’au prochain scrutin le pourcentage s’en ressente…

  2. Telle que la Cigale de la fable, me voilà « fort dépourvu quand la brise fut venue » Arrivent les pluies d’automne puis les gelées de l’hiver et je suis préoccupé par un sujet qui n’est pas de compétence municipale et qui relève au mieux de la communauté de communes et au pire ( je crains le plus pire) du Conseil Général. Il s’agit de notre bon vieux pont de Taradeau et sa croustillante traversée de village. Une véritable petite perle que cette traversée et plus particulièrement aux heures de pointe, l’été de préférence. A ses moments là c’est sans exagération aucune le grand capharnaüm. Peut-être même, pourrions nous le conseiller aux touristes en mal de sketches provençaux au moment de l’apéro. Il y a tout: les doubles files devant le bureau de tabac, la bar maid qui traverse sans regarder pour servir en terrasse de l’autre coté de la route, excusez du peu, les travaux d’un immeuble au virage et leurs vicissitudes, la queue pour le feu rouge du pont provisoire qui remonte jusqu’à l’entrée du village, les passants énervés, les autochtones qui tentent les raccourcis et engorgent les voies adjacentes puis se faufilent avant de s’enguirlander copieusement avec les automobilistes disciplinés qui n’ont plus de patience…. Tout ça dans la chaleur provençale…malheureusement…. ce n’est pas un film…Non!
    C’est l’épreuve épuisante des Lorguais qui, travaillant à l’Est du département, tentent de rentrer chez eux. Le Pont est tombé en 2010 lors des inondations. L’honneur de la visite de Sarkozy, lors de sa virée sur les lieux et dont les photos sur ce pont ont fait le tour monde, portait à croire que les dotations de l’état, en la matière, permettrait une reconstruction rapide. Que nenni!…on a vu des travaux tous azimut à Taradeau, la mairie fut relookée de belle manière, le village embelli, mais le pont,lui, n’a rien vu venir, au mieux…il fallu un an pour qu’on place une passerelle à sens unique et deux feux rouge régulateurs. Point barre, circulez il n’y a rien à voir!!!!!
    La grande manne présidentielle de l’époque se serait-elle perdue ou a-t-elle été engloutie dans je ne sais quelle nouvelle inondation? Les malheureuses victimes du grand capharnaüm que nous sommes voudraient connaître le futur quant ‘à ce pont maudit.
    La réduction de tonnage sur la passerelle n’est pas respectée par les poids lourds et les bus, le passages intenses écroulent toujours plus la chaussée et de passerelle elle n’a plus guère que le nom. Les autorités attendent-elles un accident, pourtant bien prévisible. Quelqu’un peut-il éclairer notre lanterne? Le conseil général prédisait un commencement de travaux fin 2013 puis fin 2014……..Merci d’avance pour tout renseignement.

  3. En ce qui concerne le rond-point de la salle des fêtes, un lampiste a été vu – en l’occurrence l’adjoint préposé à la sécurité – s’intéressant à cette vaste entreprise, qui telle la mythologique tapisserie de Pénélope attendant le retour d’Ulysse ou celle, plus concrète, de la reine Clotilde à Bayeux, finirait par nous la faire qualifier de titanesque.
    Il semblait intensément « habité » par le sujet et perdu dans le gouffre de ses réflexions… lesquelles ont en principe, la profondeur du puits devant lequel il était prostré…
    Est-ce un signe qui pourrait faire croire que ces travaux sont suivis en haut lieux et pour lesquels il serait possible d’envisager un terme ?
    Nous avons grande hâte de voir le résultat de ce chef d’œuvre qui, soyez-en assuré, laissera un impact fort pour la postérité !
    Par ailleurs et concernant le dernier article paru, nous constatons qu’il est encore rédigé sous forme interrogative.
    Ce site serait-il donc voué aux questions demeurant éternellement sans réponse ?
    Ces propos ne sont pas polémiques et concernent tous les habitants de la région, alors que diantre : un peu de courage… nous attendons tous des réponses !

  4. Vous avez parlé de recyclage des végétaux ainsi que de leur ramassage. Je voudrais vous raconter une mésaventure qui m’est arrivée aux alentours du 20 septembre. Levée avant l’aube un lendemain de pluie dans l’ignorance du nouvel arrêté, j’ai imaginé bruler quelques malheureuses branches de mon olivier malade coupé en août et mis au sec. Je ne suis ni inconsciente ni imprudente et je prends toujours précaution de m’éloigner des grands arbres et me munir d’un tuyau d’arrosage. Quelle ne fut pas ma surprise de voir arriver le camion des pompiers… J’avais déjà fini mon brulage et m’en suis sortie avec un rappel de l’interdiction préfectorale par les pompiers.
    Depuis, j’observe les propriétaires alentours et je trouve incroyable qu’en pleine journée surtout le Week End, j’aperçoive jusqu’à 4 ou 5 panaches de fumée dans les jardins.
    Plus particulièrement hier, dimanche le vent soufflait et faire du feu m’a paru inconscient! Pas un camion de pompiers à l’horizon, pas une voiture de police municipale. Rien!
    A croire que je suis la seule susceptible de devoir me plier à la réglementation!
    A moins que faire du feu les samedi et dimanche ou pendant quelques minutes tous les jours soit la seule solution pour ne pas être rappelé à l’ordre?
    Cette situation m’est insupportable car une disparité de traitement entre les citoyens est la chose la plus injuste qu’il soit.
    La délation n’étant pas ma tasse de thé, j’avoue que je me pose des questions et je finis par croire les mauvaises langues qui disent que notre sécurité serait plus ou moins assurée selon les heures et les jours de la semaine.
    Un coup de fil à la PM en période de fin de semaine est édifiante!

  5. Suite à l’article de Var Matin le 5 mars qui relate une manifestation, je pense sur site, à propos de la privatisation d’une partie du chemin communal de la Martinette, je lisais au gré de commentaires sur le site des amis du maire que les manifestants n’étaient que de croulants vieux gauchistes aux idées passéistes, déclaration suivie de bien d’autres qualificatifs plus ou moins réjouissants. L’idée d’une résistance républicaine contre l’aliénation du domaine public, ne pouvait être que le faits de « cerveaux » ramollis qui ne comprennent rien à la modernité et s’accrochent aux effets d’un cadastre d’époque napoléonienne largement dépassé…..
    Ce genre de propos, me mettent très mal à l’aise, car ils impliquent une façon de penser, d’agir qui ne respecte plus ni la liberté, ni l’égalité des citoyens et qui signifie que celui qui détient le pouvoir, dénie toutes règles élémentaires du droit public qui, n’en déplaise aux faiseurs de leçons, sont nées avec la République et ont été façonnées, quelques années plus tard par l’administration de Napoléon. Georges Lefebvre, historien disait de lui qu’il était: « un enfant des philosophes, il détestait la féodalité, l’inégalité civile, l’intolérance religieuse » (!). Bien sûr et ce devrait être l’apanage de tous les citoyens, il faut avoir la République sérieusement chevillée « aux tripes » et l’âme profondément ancrée dans l’origine de notre société française pour comprendre la valeur de l’œuvre administrative napoléonienne. En résumé, savoir que la France, à la suite de la prise de la bastille hésitait entre terreur et restauration, il fallait tourner un dos définitif à l’ère médiévale et commencé l’histoire moderne. Albert Mathiez, historien et philosophe, disait de Napoléon que:  » son travail s’est avéré si solide qu’il a rendu toute restauration du passé impossible ». La féodalité était supprimée, les carrières ouvertes à tous ceux ayant les capacités indépendamment de leur naissance. Comment ne pas être d’accord!
    Bien sûr, Napoléon ne fut pas le meilleur des empereurs, ne serait-ce que par la grande misère qu’entrainèrent les guerres qu’il menât! J’en conviens mais notre France lui doit, entre autres, le droit des personnes, le droit de la famille, le droit patrimonial, l’ordre public, etc… Il fut le « père de la constitution civile des Français ». Et sinon, quelle autre explication au transfert de ces cendres au Panthéon?
    Alors lorsque certains évoquent quelques « russophobies ». L’excès d’un tel vocabulaire, me fait douter que les auteurs se rendent compte de la portée de leurs propos. A en croire leurs écrits et leurs accointances , ils semblent acquis aux thèses anti socialistes….du coup on peut s’interroger quant’ à la cohérence de leurs convictions. Le propos n’est surtout pas à la nationalité d’un propriétaire même si…on peut regretter que le patrimoine français ne soit dissous au gré de la Mondialisation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>