Commentaires parfois désabusés…

La chaleur des mois d‘été est propice à une certaine torpeur qui, parfois, nous entraîne dans un mutisme de mauvais aloi au vu de l‘actualité lorguaise ou régionale. Nous l’interrompons pour vous faire part de quelques observations.
Du temps s’est écoulé depuis les tristes et dramatiques événements survenus sur notre territoire ce qui nous permet de revenir aujourd’hui sur un sujet qui a engendré des réactions plus ou moins compréhensibles de la part de nos politiciens.

Passons sur le fait qu’un président de région ne laisse pas la plus petite place dans le landerneau des médias au Maire de Nice pour ne nous préoccuper que de la réaction de notre cher Maire de Lorgues.
Face à un tel événement, le témoignage de compassion de notre Commune se devait d’être fort. Que notre Premier Magistrat fasse le choix d’être absent de Lorgues lors de l’hommage rendu aux victimes de ce massacre inacceptable, en laissant à d’autres le soin de s’en charger est déjà en soi très surprenant. Mais que l’on délègue de plus pour ce faire un simple conseiller municipal que l’on n’aura même pas muni d’un micro afin qu’il puisse se faire entendre nous laisse pantois. Encore plus injustifiable, étaient à ce moment là présents sur les escaliers de notre Mairie rien moins que cinq Adjoints, ceints de leur écharpe tricolore. En l’absence déjà inexplicable du Maire, on était en droit d’attendre que, pour le moins, le premier d’entre eux s’acquitte de cette lourde tâche. Hélas, il n’en fut rien, et l’on ne peut que regretter que cette manifestation qui aurait du être empreinte de la plus grande dignité en solidarité envers tous ceux qui avaient été touchés ne fit que montrer combien, une fois de plus, les horloges de notre belle ville semblent être complètement en dehors du temps scandé là par un monologue inaudible dont pratiquement personne ne put, de ce fait, percevoir la signification.

lorguesnet.fr

Une réflexion au sujet de « Commentaires parfois désabusés… »

  1. Oui, mais…Face aux ambitions de plus en plus envahissantes de leur maire, les Lorguais font-ils le poids dans la balance ?Se montrer dans « la cour des grands » n’était-il pas plus fructueux, flatteur et gratifiant ?S’il pouvait être l’auteur d’un ouvrage s’intitulant « La Politique pour les Nuls « , il aurait le Goncourt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>