Conseil Municipal-12 février 2016

ET NOUS PENSIONS AVOIR VECU LE PIRE…

Soirée d’évènement au C. M., la salle de réunion du Centre Culturel connaissait vendredi soir une affluence que l’on ne peut que qualifier d’importante au regard d’un programme somme toute assez mince.

Dès le premier point, le compte-rendu de la séance précédente, un des Conseillers Municipaux du Groupe Lorgues Bleu Marine prenait la parole pour s’étonner, à juste titre, que le dit compte-rendu ne traite à aucun moment de l’attitude intolérable qui avait été celle du Premier Adjoint ce soir là. Devant le silence du Maire, le ton montait rapidement et le Premier Magistrat prenait alors la décision de couper le microphone de l’impertinent qui osait demander ainsi des explications ! Face à cette mesure, que chacun appréciera à sa guise mais qui n’est pour nous rien d’autre qu’un déni de démocratie de plus, l’élu qui la subissait se saisit alors d’un portevoix électronique (mégaphone et non pas hygiaphone comme l’a écrit Var-Matin !!!), moyen lui permettant de se faire entendre. Confronté à une telle « outrecuidance », Claude Alemagna jugeait fort utile de demander l’aide de la Gendarmerie qui devait, ainsi qu’il le soulignait lui-même, expulser l’audacieux. Après une suspension de séance de 45 minutes, les Gendarmes mandatés arrivaient et s’entretenaient avec le Maire à l’extérieur du bâtiment puis avec le Conseiller Municipal réfractaire dans la salle, mais à l’abri des regards, derrière l’écran installé comme à l’accoutumée.
Résultat prévisible, chacun repris sa place et nul ne fut expulsé
Ce compte-rendu ainsi tronqué et donc faux, était accepté contre l’avis de tous les groupes d’opposition. Aucun des très courageux Conseillers Municipaux de la majorité ne jugeait alors bon, par son vote, de marquer sa différence. Quelle ne fut notre déception de constater que pas un seul de ces personnages qui prétendent tous être des sujets de grande moralité ne s’était au moins abstenu! On nous permettra de penser que l’on touche vraiment là les limites de l’honnêteté ne serait-ce qu’intellectuelle, et voir un nombre aussi important d’élus cautionner ainsi de tels agissements ne peut que nous interpeller.

*Une modification du P.O.S. venait ensuite au vote et, après quelques remarques de l’opposition balayées comme il se doit par le Maire, l’affaire était réglée. On remarquera que ce dernier, toujours aussi respectueux des « vieilles pierres » ainsi qu’il l’a prouvé en détruisant à l’époque le mur des Tuffs prétendait que celui des Climènes n’avait « aucun intérêt » (???) et que le seul fait d’enlever le lierre qui le recouvre devrait entraîner sa destruction. Nous préciserons cependant que ce mur est protégé ainsi que cela a été confirmé par un architecte des bâtiments de France, nous citons :
… Pour les Climènes, la question n’est pas d’être de son temps ( bousiller
le patrimoine n’est d’ailleurs pas une preuve d’intelligence ) – mais d’appliquer la loi. Le mur de la rue des Climènes est protégé par la ZPPAU et en particulier son règlement – sa destruction est ILLEGALE… A Lorgues, il y a un règlement opposable, que la mairie, l’ABF et la DDTM doivent respecter. Chacun doit le savoir !

*Le point suivant était l’agenda d’accessibilité programmée. Cette loi date de 2005 (qui impose de prévoir un accès pour handicapés dans tous les bâtiments communaux recevant ou accueillant du public) et on vient seulement de réunir la commission qui traite de son application. Un Conseiller Municipal de l’opposition a bien essayé de faire entendre que depuis 2008 on aurait pu s’en soucier un peu plus, mais visiblement le Maire ne voyait pas là non plus de problème dans sa gestion de ce sujet sensible. Une demande de prorogation du délai d’exécution sera formulée, c’est pour lui signe de bonne gouvernance!

*Les points suivants traitaient du Receveur Municipal, de son indemnité de conseil et de gestion attribuée par la Commune au taux de 100 %, et de son logement. Là par contre, on peut trouver plus que surprenant le montant du loyer (600,00 Euros). On est loin des prix au M² du marché et on ne comprend vraiment pas pour quelle raison. Personne ne vient poser de question à ce sujet et la proposition est donc acceptée en l’état. On rappellera que pour le bail précédent, il avait été avancé par notre Premier Magistrat que le loyer faible se justifiait par le côté « social » du contrat. Est-ce le cas aujourd’hui pour un fonctionnaire de ce niveau, on peut véritablement se le demander…

*Venaient ensuite les décisions du Maire. On attend toujours un point sérieux sur tous les procès engagés par la Commune ou auxquels elle est confrontée. Il est bien sûr beaucoup plus simple et moins sujet à polémique de ne traiter, comme il le fait, que de vagues marchés conclus ou renouvelés.

Le sommet de l’hypocrisie était sans doute atteint lors des réponses par notre Premier Magistrat aux questions écrites formulées par l’opposition.

-Salut nazi et demande de démission du Premier Adjoint ? « je n’ai rien vu…et je renouvelle toute ma confiance au Dr. Grouiller » !!! Pour quelqu’un qui était assis à côté du dit Premier Adjoint lors des faits, il fallait vraiment oser le faire !!

-Différence entre les 70 % de diminution de la délinquance annoncés aux vœux, du fait de la mise en place de la vidéosurveillance et les 20 % dont parle le C.L.S.P.D. ?« cela s’explique par le fait que les 20 % en question ne traitent que de l’année écoulée et les 70 % représentent le bilan des 5 dernières années ». On ne peut que sourire devant ces explications absurdes car 1- les caméras ne sont pas installées depuis cinq ans, et 2- pourquoi alors avoir modifié ce chiffre exorbitant dans le compte-rendu de la soirée que l’on trouve dans Lorgues Infos (p 17 de la revue)???

-Quid des opérations musclées de police qui se sont déroulées en centre ville ? « Nous sommes en État d’urgence et du fait du secret de l’instruction je n’en dirai rien ». Les derniers évènements tragiques que nous avons vécus en France et la façon dont on a communiqué sur le sujet montrent pourtant que l’on peut gérer la chose d’une toute autre façon que par une telle carence d’information. Lorsque l’on foule ainsi aux pieds les impératifs de l’homme public, l’on ne fait que la preuve de sa propre incapacité à traiter le sujet d’une question écrite transmise dans les délais en Mairie. On ne remplit pas son rôle, et toutes les rodomontades émises alors ridiculisent leur auteur. Cela donnait tout de même au Maire l’occasion de se laisser aller à une répartie dont il a le secret, surtout à l’encontre de la tête du Groupe Lorgues Bleu Marine, « d’ailleurs du fait des photos que vous avez prises lors des incendies de poubelles…, je considère que vous êtes … complice… » !!! Est-il nécessaire de souligner que le destinataire de cette diatribe sans fondement et vraiment ahurissante n’a pas apprécié du tout et l’a fait entendre.

-Dernière question, du fait du temps écoulé depuis la mise en place des dernières réformes traitant des activités périscolaires, quid d’un premier point sur le sujet? « Il n’y a pas lieu de faire de bilan on verra cela en fin d’année ». On voit là bien, que celui qui préside aux destinées de la Commune est absolument incapable de comprendre que les changements engendrés par ce type de réformes gagneraient beaucoup à être étudiés après quelques mois de mise en place, ne serait-ce que pour corriger les éventuels petits problèmes constatés, qui peuvent nuire au bon fonctionnement de l’ensemble.

Sur ces quelques réparties que nous renonçons à qualifier, mais qui prouvent l’obscurantisme et l’entêtement de l’équipe en place et de son chef, la séance était levée.

Un dernier détail quant au travail de la presse locale, elle a noté que la Gendarmerie était venue « calmer » (commentaire sur le site Internet du journal) le représentant de la liste Lorgues Bleu Marine, mais a passé sous silence que le Maire lui aussi, mais avant Mr. Formé, avait été entendu sur le sujet. Elle n’a pas non plus précisé, ou très mal, la raison qui avait entraîné une telle réaction de la part de ce Conseiller Municipal et que nous avons, nous, citée en début de ce texte. Omettre cela et passer sur le fait que la demande d’expulsion faite par le Maire soit restée sans effet et n’a donc eu, hormis l’effet d’annonce escompté, aucune espèce d’intérêt, dénote un manque total d’objectivité et est symptomatique de ce que l’on appelle au mieux de la partialité ou au pire de la désinformation. Chacun jugera.

lorguesnet.fr

4 réflexions au sujet de « Conseil Municipal-12 février 2016 »

  1. Presse locale et objectivité : enfin une compatibilité ?
    Quand IB. déclare que « la démocratie ne sort pas grandie de ce dernier Conseil » (comme des autres aurait pu être ajouté), il est tout de même pris en considération que les partis assemblés autour de la table représentent l’électorat en général et au vu des derniers résultats, du FN en particulier.
    Prendre enfin conscience de la grossièreté d’un Premier Magistrat quand il banni toutes expressions venant donc, qu’il le veuille ou non, d’une partie de ses administrés est fort louable.
    Reconnaitre cette extrême violence devrait concerner toutes les autruches qui trouvent le sable plus confortable !
    Tout espoir n’est peut-être pas perdu…

  2. Gestes inconvenants, contre-vérités, manque de moralité, abime d’ignorance, mauvaise foi, mensonges j’en passe et des meilleures. Nos dirigeants communaux ne sont pas avares d’efforts pour inscrire en lettres de haine, la folle histoire de la commune dans la rubrique des faits divers. Il est vrai que nous n’en sommes pas au coup d’essai….Hélas!
    Ceux qui se désintéressent de la gestion communale et de politique, en font l’amer constat, Lorgues figure en page de choix pour ce qui concerne les élucubrations de ces élus. Et ces jours-ci, nos entourages respectifs s’en sont donné à cœur joie, travail, amis, relations, chacun y est allé de sa vanne ironique et le quidam Lorguais s’est fait moqué partout dans le département…
    Allez donc expliquer, qu’à chaque mandature sa « tête de turc ». Qu’en dépits des orientations politiques diamétralement opposées les incidents se suivent et se ressemblent. Qu’en pleine période d’état d’urgence alors que les populations ont tant besoin de protection policière, il est nécessaire de déplacer deux gendarmes de Draguignan pour expulser, en pleine séance, un membre de ce conseil municipal qui souhaite s’exprimer…Et qu’au bout du compte, personne ne quitte la table des délibérations… Que la « tête de turc » était, voici quelques années, un élu de gauche et que depuis 2014 c’est un élu FN….
    Dieu que c’est ridicule!
    Mais que boivent-il?, que fument-ils? Pour en arriver là!!!
    lls sont, surtout, irrécupérables!
    Quant à la presse il est de notoriété publique qu’elle n’est surtout pas impartiale dans nos contrées, alors elle dit bien, elle dit mal ou elle dit pas!!!! On s’en « tape » ce n’est surtout pas elle qui va changer quelque chose…

  3. Voici un exemple, qui à partir d’une phrase qui se voudrait innocente jette avec des insinuations au relent insoutenable le discrédit sur les gens. Le site qui accuse les conseillers de la liste « Tous pour Lorgues » d’apporter un soutien inconditionnel aux extrémistes du Front National s’était déjà signalé le 19/03/2014 en publiant : « Ce mercredi soir, réunion publique de la liste PS-Meyer. Sont présents, une centaine d’inconditionnels génétiquement incurables aux côtés des familles Mariani et Perrin -Briel. » En français, l’adverbe génétiquement est le synonyme de congénitalement et héréditairement. La génétique étudie les caractères héréditaires des individus et leur transmission au fil des généra
    tions. Elle donna l’établissement des lois de Mendel. La transmission des caractères génétiques au moment de la reproduction des êtres vivants est l’hérédité et les lois de la génétique conduisent à l’eugénisme, théorie de la sélection sur les collectivités humaines… La suite du courant eugéniste dont Madison Grant fut le fondateur en 1924 avec son livre : le déclin de la grande race conduisit à ce que l’on sait de Allemagne dès 1933… Accepter de publier « inconditionnels génétiquement incurables », c’est donc classer des lorguais comme héréditairement non guérissables. Je me pose donc la question de savoir qui apporte un soutien inconditionnel aux extrémistes, les conseillers de la liste « Tous pour Lorgues » ou un site qui publie ce genre de commentaire…

  4. Par cette explication, on ne peut plus scientifique, mais aussi, dramatiquement historique et philosophique, vous solutionnez l’énigme d’une attitude compulsive que j’avais repérée dans les postures de l’édile et que, dans un langage profane, j’avais qualifiée, selon les apparences, de phénomène: « Tête de Turc ». Il s’agit, plus probablement, d’un syndrome compulsif, maniaco-dépressif de phobie de toute opposition. Syndrome certainement terrifiant, à moins qu’il ne soit contagieux,compte tenu de l’attitude des sbires accompagnants.
    Face à cette phobie de toute opposition, resterait à définir les causes cliniques du recours automatique et néanmoins répétitif, à la force publique, d’ailleurs, fatalement inopérant. Ce phénomène récurrent qui,sans prétexte valable, reste sans effet et se retourne contre le requérant révèle un désir de reconnaissance de son autorité sur les forces de police d’une part, une panique à l’idée d’entendre des propos inacceptables pour lui, quitte à se réfugier dans le déni d’évènements avérés, d’autre part. Cependant, pour ce type « test » la Police Municipale ne pourrait-elle pas intervenir sans déplacer la gendarmerie de Draguignan dont les militaires ont fort à faire pour assurer la sécurité des Français en ce moment…
    Les commentaires de 2014 sur le site en question sont révélateurs de ce genre de posture et m’avaient échappés. Vous avez raison de faire le rapprochement, ils sont inacceptables!
    Effectivement, comme je l’ai écrit, je ne visite plus ce site tant il est évident qu’il est constitue un nauséabond dévidoir à invectives de toutes natures…. Je doute, aussi, de l’existence de tous ces blogueurs…une proportion exagérée de simples d’esprits pour un village de moyenne importance, mais surtout des termes non adéquats à la syntaxe. Une syntaxe caractéristique qui transparait dans beaucoup de commentaires même si certaines tentatives de variations « camouflantes » sont révélées et relevées!
    Merci, inconditionnel génétiquement incurable……. Ce type de rapprochement ouvre des horizons scientifiques mais aussi philosophiques dans l’analyse du phénomène Lorguais!
    Hélas il ne répond pas à votre question finale mais, à l’évidence, chacun tirera ses propres conclusions….(sauf peut-être les simples d’esprit!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>