Le bal des ravis ou comment endormir son public…

La publication du dernier « Lorgues info » nous donne l’occasion de revenir sur quelques informations, d’ailleurs surtout destinées à encenser les activités auxquelles se livrent nos chers élus. (Pour le premier d’entre eux tout particulièrement, cher doit être pris à tous les sens du terme).

L’édito dont on n’a pas grand-chose à attendre est très creux, le principal point souligné est sans aucun doute « l’immense victoire » remportée aux élections régionales. Il conviendrait sans doute mieux de se poser là les bonnes questions pour cette élection par défaut mais, un adjectif du genre superlatif correspond évidemment mieux à la dialectique du Maire, qui plus est tout à fait dans la logique du nouveau président de Région grâce au rappel sur le dernier conflit mondial. On nous pardonnera de penser qu’il y a des parallèles qui, décidément étonnent voire détonent.

On trouve un petit article d’information sur la Collégiale qui aurait sans doute mieux rempli son rôle si on en avait profité pour faire un point sur l’avancement des travaux. Hélas…

Nous ne reviendrons pas sur les illuminations « très économes », car la dernière étape à franchir pour faire mieux en cela ne pourrait être que de les supprimer.

D’une cérémonie des vœux à l’autre les parallèles sont nombreux. La carte envoyée à ce propos aurait déjà du éveiller notre attention tant était incongrus les termes qui précédaient le paraphe de notre Premier Magistrat : « Bien affectueusement ». On avouera que peu de politiciens oseraient la formule !!!
Le Maire profite de la capacité d’oubli importante d’une bonne partie de ses concitoyens et de leur crédulité pour proclamer des contrevérités « énormes ». Les faits cependant sont têtus et viennent en cours d’année démolir le bel édifice construit à grands coups de menton et sur le ton péremptoire qui n’autorise aucune contradiction. Le compte-rendu de l’assemblée plénière du CLSPD nous offre ainsi l’occasion de traiter la première de ce que l’on pourrait appeler des affabulations:

En qui concerne la délinquance par exemple, le Premier Édile osait affirmer le 5 janvier dernier que la vidéo-protection avait entraîné une baisse de celle-ci d’un niveau de 70 %, chiffre que l’on retrouve bien dans le compte-rendu de presse!!! Las, la réunion annuelle du CLSPD qui a eu lieu le 15 décembre nous a appris qu’elle a en fait diminué de 20 %, qui plus est sans souligner que cela était dû à la dite vidéo-protection. Ces extraordinaires 70 % démentis, il n’était plus possible à « Lorgues Infos » (p.17), de reprendre cette exagération fantaisiste de l’orateur.

Deuxième exemple, l’affirmation à une autre cérémonie des vœux, que la Commune n’avait pas de dettes. Notre cher Maire ayant dans le même élan prétendu également que les Lorguais n’auraient pas à payer la note de la nouvelle station d’épuration… Quelle technique pour tenter de dissimuler un emprunt qui doit bien évidemment être remboursé! Tous ceux qui s’intéressent aussi peu soit-il aux séances du Conseil Municipal auront constaté depuis, à la lecture du budget assainissement, que ces dires n’étaient que du vent.

L’aisance dont fait preuve le Maire pour s’affranchir ainsi des chiffres réels est symptomatique de sa façon d’agir. Les deux exemples ci-dessus ne sont, somme toute, que la partie émergée de l’iceberg des approximations, voire outrances, émises de façon à endormir l’auditoire lorguais. Ainsi des programmes promis lors des différentes campagnes municipales, mais jamais réalisés. Tout cela concourt, au fil du temps, à ce que la belle façade se lézarde sous les coups de butoir de la réalité.

Pour conclure, nous nous pencherons sur la page (18) « Espace politique ». Si l’article attribué au « Groupe Lorgues au cœur avec passion » avait été véritablement conçu par leurs soins, il aurait été proposé aux Lorguais, du moins nous l’espérons, autre chose que le sujet cent fois ressassé des dangers qu’est censé représenter le FN ! Les élections sont derrière nous et bien d’autres thèmes auraient pu être proposés à l’attention des électeurs. Ainsi par exemple restons-nous en attente d’une prise de position de leur part devant l’écart de conduite intolérable du Premier Adjoint lors du dernier Conseil Municipal. Seuls les groupes « Lorgues Bleu Marine » et « Arc-en-ciel » en parlent, « Tous pour Lorgues » ayant exprimé lui, par une lettre au Préfet, ce qu’il pensait de cet « écart ».

Malgré tous ces artifices, gageons enfin que le beau papier utilisé (sans faire d’économies) pour la réalisation de notre revue ne pourra longtemps cacher l’essentiel, le fait que les effets tonitruants d’annonce ne remplaceront jamais sincérité et droiture pour expliquer la non tenue des engagements pris, ou le silence étourdissant qui a suivi les déclarations ahurissantes du Premier Adjoint.

lorguesnet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>