Eau et assainissement…

Eau et assainissement : des compétences intercommunales fin 2017

Aux termes d’un amendement gouvernemental adopté le 4 mars par l’Assemblée nationale dans le cadre de la loi dite « NOTRe », les compétences eau et assainissement devront être transférées des communes aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre d’ici le 31 décembre 2017.

Lors du dernier C.M., Alemagna en réponse à certaines interrogations que se posait une conseillère de l’opposition concernant le budget 2015 a, comme à son habitude, tenter d’expliquer ses difficultés budgétaires en rejetant la faute sur d’autres. Évoquant la responsabilité du gouvernement qui réduit ses dotations, il a essayé une fois de plus de noyer le poisson en oubliant ses propres dires d’il y a peu, selon lesquels la commune avait de quoi faire face (Lorgues étant considérée comme une commune très riche, dixit l’intéressé).
Il en profitait alors pour citer l’exemple de la gestion de l’eau, indiquant que le vote de l’Assemblée Nationale allait conduire la commune à ne plus être maître de ses décisions tarifaires en la matière, une fois ce service confié à l’EPCI (la CAD) !!!
Rappelons son engagement et celui de ses conseillers de maintenir dans le secteur public tous les services municipaux (Eau, assainissement, restauration scolaire et pompes funèbres, page 5 de son programme), et demandons-nous donc où sera le problème si demain la gestion de l’eau et de l’assainissement passent sous le contrôle de la CAD ? Pourquoi la commune serait-elle pénalisée par des augmentations d’impôts ou de tarifs ? Gageons que le maire (3eme vice résident de la CAD) ainsi que les conseillers communautaires lorguais tous élus de la liste majoritaire sauront intervenir pour que leurs promesses soient tenues ou, dans le cas contraire, (on peut toujours rêver) démissionneront car dans l’impossibilité d’honorer le contrat moral qui les engage depuis leur élection!!!
Évidemment, on peut craindre un double langage de leur part, comme le dernier exemple en date, le fait de prétendre que la commune n’augmente pas les taux d’imposition du foncier bâti (17,15%) mais, dans le même temps, voter une taxe de 3% en faveur de la CAD sur ce même foncier bâti ce qui porte le taux à 20,15% pour les assujettis lorguais à l’impôt… Sur le sujet, craignant sans doute des réactions de contribuables excédés, notre Maire s’est bien gardé de diffuser la moindre information. Toutes les excuses invoquées ne changent rien au problème, c’est au moment où l’État exerce une pression fiscale exorbitante que nos chers Maires s’imaginent de taxer les biens immobiliers ! Sous couvert de la C.A.D. bien sûr, ils auront ainsi beau jeu de prétendre qu’ils n’y sont pour rien….
C’est pourtant bien le Maire actuel de Lorgues, M. Claude Alemagna qui, alors candidat, accusait son prédécesseur d’avoir intégré la CAD sans avoir demandé l’avis des lorguais, allant même jusqu’à pronostiquer que la commune perdrait de ce fait ses compétences décisionnaires ?
Mais tout cela est d’un autre temps, aujourd’hui le candidat s’est glissé dans le moule politique local après que le président du Conseil Général, M. Horace Lanfranchi ait stoppé les subventions, à fonds perdus, versées au CDHAR dont il était alors le directeur , entraînant ainsi la fermeture de ce « service »!!!

var matin

lorguesnet.fr

5 réflexions au sujet de « Eau et assainissement… »

  1. « Noyer le poisson » à propos d’une réflexion sur l’eau et l’assainissement, on peut dire que vous avez le gout de la métaphore !
    C’est un exercice bien coutumier de notre édile que de noyer le poisson. Quand il ne passe pas son temps à arroser les contribuables avec leur propre fric en les abreuvant (entendre les enregistrements du CM du 15 avril!)…il noie le poisson….Le plus triste est qu’avec toutes ces qualifications très aquatiques, la base nautique de notre (nouveau) canton soit construite sur la commune de Vidauban! Encore un raté de la municipalité! Nous on préfère boucher les accès à l’Argens en cédant le domaine public! Je serai tenté de dire qu’on a les dirigeants qu’on mérite. Si tout ça pouvait servir de leçon!

  2. Lors du conseil municipal le maire a annoncé qu’une nouvelle sculpture viendrait prendre place au rond point en bas de la rue Allongue . Le sculpteur Jonathan n’est autre que le général Barlet qui a déjà réalisé : la Mariane, la flamme du rond point de Carces, les demoiselles de la fontaine devant la mairie et l’apiculteur du rond point AFN, c’est dire la diversité dans les choix des artistes, mais choix de qui ?

    • Oups
      Cette info nous rassure. Ne changeons rien. Pas besoin d’ajouter des caméras de surveillance…on nous les volera pas.
      C’est déjà une économie!
      Pour le prix de « l’œuvre » c’est comme d’habitude juste un peu en dessous de la limite de légalité. Le goût et la subtilité offerts en sus…..
      Il est vrai que l’appréciation des goûts et des couleurs ne se discutent pas.

    • Le mécénat est une grande et belle institution : nous sommes tous concernés, soyez en fiers !
      Et grâce à son copain, « l’artiste » doit être à l’abri du besoin pour le restant de ses jours…
      Dommage que le niveau ne dépasse pas celui du rayon « art » du BHV (Bazar Hôtel de Ville) !

      • Quasi-meurtre à la tronçonneuse
        Il faut ajouter pour brosser un portrait le plus complet possible de l’esthétisme de notre village de « charme » : le domaine végétal.
        Certes, la nature en est parfois logiquement endémique, mais l’idéal serait de les cultiver conformément aux usages locaux, mais non suivant les délires « Villandryesques » des virtuoses des espaces verts entretenant des buis décoratifs du Val de Loire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>