Conseil municipal

21 Novembre 2014

Dernier conseil municipal dont on ne retiendra pas grand-chose, hormis le renouvellement des preuves du sectarisme du Maire et la passivité de plus en plus évidente de certains adjoints. Nous ne traiterons donc que des faits les plus marquants.

Le compte-rendu du conseil précédent n’a été accepté que par les membres de la majorité et ce, ainsi qu’à l’habitude, du fait de sa partialité.

Remarque a été faite, une fois de plus, sur l’envoi trop tardif des différentes annexes à étudier. Le Maire s’entêtant, là aussi comme à son habitude, à fournir des explications absolument sans intérêt. En effet, s’il ne faisait envoyer ses convocations au CM qu’une fois l’ensemble des pièces prêtes, il permettrait ainsi à tous ses conseillers de bénéficier de délais normaux pour prendre connaissance de celles-ci. Ce que la loi impose est un minimum, mais une démocratie bien pensée permettrait d’accorder une dizaine de jours à l’étude de documents parfois très nombreux et complexes ainsi que c’est le cas pour les budgets principaux et supplémentaires. Comme nous le savons hélas, cette sorte de réflexion n’effleure jamais M. Claude ALEMAGNA. Nous ne pouvons que le renvoyer à ses chères études en lui conseillant de vérifier la signification du mot démocratie.

En ce qui concerne le vote des différents budgets, on notera que l’on s’est contenté de faire faire une lecture insipide de colonnes de chiffres par l’adjointe théoriquement en charge du sujet car, comme toujours, seule l’omniscience du maire lui permet de fournir des explications là encore peu satisfaisantes.
Le budget est gonflé par des sommes artificielles sous prétexte de permettre au Maire d’engager des dépenses à hauteur de millions. Pour toute décision de cette envergure, on pourrait attendre d’un élu qui mérite le qualificatif de « responsable » de convoquer « son » conseil municipal pour débattre du sujet et donc qu’il se passe d’un tel blanc-seing. Démocratie !!!!????

Le budget de l’eau accepté, on survolait celui de l’assainissement pour justifier des inscriptions nouvelles en avançant que l’on avait été incapable de prévoir les sommes nécessaires en 2014 pour des raisons qui ont échappé à tout le monde. On notera, qu’à cette occasion, l’énormité selon laquelle les usagers de la station ne sont pas des contribuables a de nouveau été répétée par le Maire qui a ensuite été questionné sur le devenir de l’ancienne station. Celle-ci continue en effet à polluer tout son environnement par ses eaux stagnantes, mais aucune réponse quant aux moustiques ! Par contre, alors que sa destruction était comprise dans le marché conclu pour la construction de la nouvelle et n’a donc pas été réalisée bien que budgétisée, il a invoqué un très vague projet pour la création de bassins d’orage. Parfaitement inutiles étant donné leur capacité très insuffisante, ils sont de plus à proximité immédiate d’un aven, un des points les plus bas de Lorgues, dans lequel se jetaient depuis des temps immémoriaux toutes les eaux de pluie qui ruissellent des hauteurs environnantes. On se demande bien quel peut-être l’intérêt d’un tel projet et, en parallèle, on ne pourra que souligner une fois de plus que mauvaise maitrise financière conduit là, au non achèvement d’une réalisation claironnée pourtant comme majeure.

Était ensuite traité le budget des pompes funèbres et, pour justifier la non acquisition d’un corbillard afin de remplacer l’ancien qui est dans un piteux état, l’on apprenait alors que seules peut-être six familles faisaient, dans l’année, appel au service municipal correspondant. Ce chiffre de six est très surprenant, tout particulièrement lorsque l’on sait que, au cours de la semaine du 11 novembre, ce service public n’a même pas pu être fourni dans son intégralité, imposant ainsi des dépenses bien plus importantes aux familles concernées.

Les questions diverses ont été traitées « par dessus la jambe » le Maire étalant même ses principes de « grand démocrate » en reconnaissant ne pas avoir invité les élus d’une liste d’opposition à la réception des nouveaux lorguais !!! Exprimant ainsi quel est le mépris qui est le sien envers les électeurs n’ayant pas voté selon « ses » critères il ne fait par là, une nouvelle fois, que la preuve de son ostracisme

On terminera en soulignant que les informations projetées sur un écran n’ont été que très parcellaires ce soir là. Pour les différents budgets rien ou si peu, l’adjoint à la culture n’a pratiquement pas cité ou rappelé de chiffres sur la location des salles, l’adjoint à la sécurité n’a absolument pas précisé à quoi pouvait bien servir le groupe électrogène qui venait d’être acquis et de quelle façon on l’utiliserait, quant à l’adjoint aux travaux, d’habitude très disert, il s’est particulièrement distingué par son silence étourdissant, n’intervenant à aucun moment et s’esquivant au plus vite dès la séance close. ????
On se perd en conjonctures quant à la signification de tout cela…

lorguesnet.fr

2 réflexions au sujet de « Conseil municipal »

  1. Mme Roselyne Bachelot parlant de Nicolas Sarkosy Le problème, c’est qu’il ne peut pas s’abstenir d’attaquer les gens, il ne peut pas se retenir, c’est sans doute pourquoi il a un langage ou un comportement inappropriés (…) Il se nuit à lui-même. Quand on fait de la politique, on ne la fait pas avec des soustractions, on la fait avec des additions. Cela me fait penser au maire lorsqu’il s’adresse à un Conseiller municipal qui n’a pas l’heur d’être dans ses petits papiers.

  2. Et bien, à vous lire ces séances de CM semblent bien ennuyeuses!
    A vrai dire elles seraient à l’image de l’ambiance morose qui règne dans le village en cette période de fin d’année!
    L’opposition ne joue pas son rôle, les membres de la majorité se retranchent dans un mutisme salvateur. Mais que couvent tous ces protagonistes?
    Auraient-ils trouvé d’autres préoccupations plus intéressantes ou un tremblement de terre politique est-il imminent?
    Nous n’attendrons pas beaucoup pour le savoir: élections départementales et régionales sont pour bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>