A propos…

Commentaire récent reçu et publié dans notre rubrique « A propos »

Telle que la Cigale de la fable, me voilà « fort dépourvu quand la brise fut venue » Arrivent les pluies d’automne puis les gelées de l’hiver et je suis préoccupé par un sujet qui n’est pas de compétence municipale et qui relève au mieux de la communauté de communes et au pire ( je crains le plus pire) du Conseil Général. Il s’agit de notre bon vieux pont de Taradeau et sa croustillante traversée de village. Une véritable petite perle que cette traversée et plus particulièrement aux heures de pointe, l’été de préférence. A ses moments là c’est sans exagération aucune le grand capharnaüm. Peut-être même, pourrions nous le conseiller aux touristes en mal de sketches provençaux au moment de l’apéro. Il y a tout: les doubles files devant le bureau de tabac, la bar maid qui traverse sans regarder pour servir en terrasse de l’autre coté de la route, excusez du peu, les travaux d’un immeuble au virage et leurs vicissitudes, la queue pour le feu rouge du pont provisoire qui remonte jusqu’à l’entrée du village, les passants énervés, les autochtones qui tentent les raccourcis et engorgent les voies adjacentes puis se faufilent avant de s’enguirlander copieusement avec les automobilistes disciplinés qui n’ont plus de patience…. Tout ça dans la chaleur provençale…malheureusement…. ce n’est pas un film…Non!
C’est l’épreuve épuisante des Lorguais qui, travaillant à l’Est du département, tentent de rentrer chez eux. Le Pont est tombé en 2010 lors des inondations. L’honneur de la visite de Sarkozy, lors de sa virée sur les lieux et dont les photos sur ce pont ont fait le tour monde, portait à croire que les dotations de l’état, en la matière, permettrait une reconstruction rapide. Que nenni!…on a vu des travaux tous azimut à Taradeau, la mairie fut relookée de belle manière, le village embelli, mais le pont,lui, n’a rien vu venir, au mieux…il fallu un an pour qu’on place une passerelle à sens unique et deux feux rouge régulateurs. Point barre, circulez il n’y a rien à voir!!!!!
La grande manne présidentielle de l’époque se serait-elle perdue ou a-t-elle été engloutie dans je ne sais quelle nouvelle inondation? Les malheureuses victimes du grand capharnaüm que nous sommes voudraient connaître le futur quant ‘à ce pont maudit.
La réduction de tonnage sur la passerelle n’est pas respectée par les poids lourds et les bus, le passages intenses écroulent toujours plus la chaussée et de passerelle elle n’a plus guère que le nom. Les autorités attendent-elles un accident, pourtant bien prévisible. Quelqu’un peut-il éclairer notre lanterne? Le conseil général prédisait un commencement de travaux fin 2013 puis fin 2014……..Merci d’avance pour tout renseignement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>