Conseil d’un conseiller : à suivre…

En tout début de mandat, quelques mois après l’arrivée au pouvoir, une prise de conscience de s’être « fait roulé dans la farine », s’est opérée chez quelques conseillers…                                                                                                                           En effet, déjà le manque de dialogue avec l’édile et un blocage systématique de l’acceptation du rôle de conseiller en a ébranlé plus d’un. Cette situation imprévue était déstabilisante.                                                                                                                       Au cours d’une réunion en comité restreint (7 personnes), organisée pour échanger sur la façon de résoudre le problème, le premier adjoint eut une idée de génie : « boycotter le conseil municipal ». S’appuyant sur ce levier, cet argument devait amener le maire à réfléchir à sa conduite…                                                                                                         Et après cette suggestion approuvée par tout le monde, de continuer – un petit four dans chaque main – : « il est évident que si la source devait revenir aux oreilles du maire, je nierai avoir assisté à cette réunion »…
Il va sans dire que chacun ayant compris la portée d’un tel courage, le personnage dont les opinions semblaient fiables jusqu’alors, devient aussitôt plus que suspect. Le projet en resta donc là… (Mais la crédibilité de l’orateur prit du plomb dans l’aile !)                            Aujourd’hui, où la situation va en empirant de conseil en conseil, où il n’est même pas possible d’obtenir des documents demandés, il devient de plus en plus gênant d’assister à ces réunions même si la conscience de l’importance pour la commune des sujets traités est incontestable.                                                                                                       Personne n’a été élu pour se faire martyriser par un tyran et la patience humaine trop sollicitée par tant d’outrecuidance a des  limites,à contrario du mépris des usages et de la bienséance du premier magistrat envers ses administrés en général et les élus en particulier.                                                                                                                                                                                                                                                                               En conséquence : Copie de la lettre adressée simultanément au maire:

Monsieur le Maire,

Vous me faites savoir que le prochain conseil municipal se tiendra le 14 /11.                   Lasse de l’odieuse et grossière insolence et de l’intolérable irrespect vis-à-vis des élus qui ne cautionnent pas l’irresponsabilité dont vous faites preuve trop souvent, je n’y assisterai pas.                                                                                                           L’ambiance délétère que vous vous plaisez à entretenir et envenimer pour assouvir votre soif inextinguible de vengeance en ce qui les concerne, m’est de plus en plus pénible à supporter.                                                                                                                               En outre, ma présence ne vous est d’aucune utilité : vos décisions sont déjà arrêtées et aucun argument ne saurait les modifier.                                                                            Pour être fidèle à un terme qui vous est cher, quand il s’agit de loyauté, je choisis celle qui sert utilement les Lorguais : je ne contribuerai pas à cette mascarade qui discrédite trop notre commune dans la région.                                                                                     En conséquence, je vous prie Monsieur, de bien vouloir entendre ces raisons pour lesquelles je m’abstiendrai de participer à cet énième tohubohu si scandaleusement tumultueux que sont vos réunions.                                                     Soyez assuré Monsieur le Maire, qu’il me reste encore un petit espoir que, frappé par la grâce dans les prochains mois , la sagesse vienne enfin vous éclairer d’une lueur de lucidité quant aux conséquences de votre comportement et de celui de votre entourage immédiat…

Anne-Marie Carré

 

                                  

 


 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>