Le dernier bulletin municipal…

Les Lorguais seront sensibles aux soins que M. Grouiller leur prodigue en ajustant leur culture aux facultés qui sont les siennes à manipuler la fonction du « copier/coller » des pages Internet. Le génie consistant à doser savamment le « copier » ou non et surtout le « coller ».   Passe encore l’article de deux pages concernant la chapelle, patrimoine Lorguais que « Vivre à Lorgues » à déjà traité à plusieurs reprises, mais les deux autres pages sur Marignan… il fallait y penser !                                                                             Ce qu’il y a de positif, c’est que manifestement les Lorguais sont en bonne santé ! Ce qui laisse le loisir aux professionnels de vaquer à d’autres occupations…

Mais, si nos souvenirs sont bons, cet homme là est aussi premier adjoint ? Donc au sommet de l’info, des arcanes de la politique menée dans sa commune : n’aurait-il donc pas la possibilité de fournir à ses concitoyens un article de fond sur leurs préoccupations plus immédiates : les batailles qu’il faut mener au jour le jour en général et contre  maints éléments, plutôt que celle livrée il y a 5 siècles ?                                                                      L’autre bon côté c’est que pendant qu’il s’adonne à ces écrits intellectuels, il ne sévit pas en ceux propres (ou pas très…) à nuire à quiconque…

Quant au reste de la publication,  fidèle à son « redac chef », il est surtout question d’un mémoire voué au culte de sa personne, comme à l’accoutumée.                                      En boucle, il s’arroge les mérites comme un fait d’arme – et ce, dans chaque numéro, n’ayant rien d’autre à dire – de la construction de la station d’épuration, des travaux (sauvegarde courante, pour un bâtiment de cet âge) de la collégiale et de  l’entretien de l’existant en général…                                                                                                           La gloire qu’il en tire, c’est d’être intervenu là où son prédécesseur ne l’a pas fait.         Mais s’il avait été question d’options, il y a fort à parier qu’il s’y serait aussi abstenu.     Sinon pourquoi ne s’est-il précipité sitôt élu, au lieu de porter en urgence toute son attention aux fontaines et autres mauvaises actions défigurant ce charmant village, uniquement, pour y laisser sa triste griffe personnelle ?                                                         Il a fallu, que le couteau sur la gorge, il y soit contraint.                                                       Au reste le mérite est-il si grand ? Faut-il faire preuve d’un grand courage pour demander à des professionnels de gérer le problème et de contracter un  emprunt remboursable par les contribuables ?

Pour la vidéosurveillance : il était impensable que notre commune soit la seule de l’hexagone à ne s’en pas équiper !

Tout cela est de la poudre jetée aux yeux d’aveugles pour leur donner l’illusion d’un feu d’artifice permanent, de manière à les faire applaudir en cadence.                                     Et comme il ne supporterait aucune suggestion d’évolution dans aucun domaine, ses administrés sont condamnés à végéter dans son néant durant tout le temps de sa gouvernance !

lorguesnet.fr

Une réflexion au sujet de « Le dernier bulletin municipal… »

  1. Au prix du papier et de l’édition en quadrichromie, n’y a-t-il rien de mieux à faire pour la commune avec nos impôts que de laisser Grouiller flatter son ego démesuré en ambitionnant de « cultivationner » les paysans ignares que nous sommes ?
    Cherche t’il ainsi à faire oublier son rôle d’inutile ou à compenser ?
    Et que son copain maire cautionne cette mascarade est juste insupportable…
    S’ils n’ont rien à dire, ils n’ont qu’à distribuer leurs photos dédicacées dans les boites à lettres, ça nous coûtera moins cher…

    Un autre contribuable écœuré…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>