« Les préparatifs de M. Panurge »

Seriez-vous prêts à parier que nul ne sera surpris quand le maire sortant présentera ses « nouveaux » colistiers pour l’accompagner en un second mandat ?
Ils nous sont pour la plus part, connus : le choix est aisé et prévisible puisque le seul critère requis c’est la certitude que quoi qu’il advienne, aucun d’eux ne s’opposera jamais à lui. Qu’aucun d’eux ne prenne quelque initiative que ce soit. Qu’aucun d’eux ne puisse émettre une suggestion personnelle dans quelque domaine que ce soit. Et qu’enfin et surtout, qu’aucun d’eux ne s’avise d’avoir une opinion différente de la sienne.
Fort de ces garanties, le conseil municipal sera constitué en toute « zenitude ».
Entouré selon sa volition, il pourra sans crainte d’être contredit ou contrarié, assouvir ses fantasmes, ajuster ses caprices selon qu’ils se présentent ou encore prendre des décisions aussi arbitraires qu’absurdes, sans que cela dérange quiconque.
En revanche, pour les remercier et se les attacher plus surement, ces « amis-là » seront assurés de ne jamais manquer de rien, ni pour eux ni pour l’association qu’ils représentent ou président.
Quant à eux, l’honneur qui leur est fait d’avoir été choisis suffit à les combler et garantir leur silence en toute occasion.
La différence avec le premier mandat consiste dans le fait que si initialement, les élus pensaient pouvoir accomplir la tâche qui leur était destinée, le temps passant, il leur fallut bien se rendre à l’évidence, que muselés et garrotés, ils n’étaient d’aucune utilité.
Maintenant la politique est connue de tous : Lorgues, monarchie absolue deviendra, si une majorité se dégage en ce sens, une dictature officielle.
Mais ne dit-on pas qu’on a les dirigeants que l’on mérite ?

lorguesnet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>