Que de vains espoirs…

En son temps, il avait été reproché à M. Mariani son peu de mérite concernant les réserves financières accumulées, la politique décriée étant celle de l’inertie généralisée.
Maintenant, on nous rebat les oreilles avec les capacités d’une efficacité si redoutable de son successeur, « grand gestionnaire » devant l’Eternel, à sauvegarder une trésorerie de pirate de haute mer, qu’il faille considérer cela comme un fait d’arme. Alors qu’entretient élémentaire de la commune n’est qu’à peine appliqué et les investissements promis que peut réalisés, voire pas du tout. Aux mêmes effets, les mêmes causes : administrer la commune à l’identique, ne peut que générer des résultats similaires !                      Cependant, où en est le projet de pôle gérontologique ? Celui de la jeunesse ? Celui des services techniques si important pour la commune ? Celui de faire de notre village une étape touristique en Dracénie et son jumelage (étudié et vite abandonné ) avec une commune européenne ? Qu’est devenu le skate parc ? Qu’est devenu le parc jeux nature ? Et le toit de l’école Zola, où il pleut dans les classes ? Le Conseil Municipal des jeunes ? etc…etc…                                                                                                                              En revanche, nous avons du subir les désenchantements de tous ces gâchis :            Nous avons eu tout d’abord l’ineffable fontaine qui a fait couler tant d’encre, de rires et de larmes ! Monument prétentieux au style indéfini, exclusivement dédié au culte de la personnalité de son concepteur. Puis, la réfection d’un immeuble devant accueillir des personnes par intermittence en cas de nécessité.                                                                  Nous avons eu aussi nos « gloriettes » avec de charmants pigeonniers qui, pour être efficaces et non juste là afin d’occuper le paysage, auraient du être suivi du service minimum. A savoir les faire occuper par les pigeons comme c’était le but, mais malgré le coût, jamais utilisés
Les contributions ont-elles pour seul but de glorifier leur gestionnaire parce qu’il les thésaurise religieusement ?
Quand les électeurs prendront conscience – ceux pour qui ce n’est pas déjà fait – de l’étendue de leur déception aux vues des résultats et réaliser à quel point ils ont été bernés pendant tant d’années, le réveil sera rude, à n’en pas douter et inéluctable pour certains l’obligation de revoir leur copie !
Au reste, nous aurons dans les prochains mois, l’occasion de revenir sur les sujets sensibles et qui fâchent : Ce qui aurait du être fait et ne l’a pas été et ce qui l’a été et n’aurait pas eu lieu de l’être, avec le rappel des chiffres…
Lorgues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>