Le silence de M.Philippe Pradel…

Mais où est le maire de Nice (pas Christian Estrosi, l’autre)?(20 minutes)

Dans un communiqué publié sur le site municipal, Claude Alemagna en solidarité avec les Niçois écrivait que toutes nos pensées allaient entre autre à Philippe Pradel.

Beaucoup se sont interrogés sur le silence du nouveau maire de Nice.
La presse nous en donne la raison:                                                                                    

Le Lab (Europe 1)
« Commençons par une petite devinette : qui est le maire de Nice ? Un indice, ce n’est plus Christian Estrosi. Vous séchez ? Ce n’est pas tout fait anormal. Depuis l’attentat qui a fait 84 morts dans sa ville, Philippe Pradal, c’est son nom, se fait bien discret dans les médias. Au contraire de son premier adjoint aux Finances, à la Sécurité, aux Travaux, aux Transports, au Stationnement, à l’administration générale, à la réglementation des taxis, au suivi du projet sang neuf, à la réalisation de la ligne 2 du tramway, à la voirie et aux professions libérales, monsieur Christian Estrosi. Dans Le Canard enchaîné daté du mercredi 20 juillet, nous en apprenons un peu sur ce silence médiatique. Si Philippe Pradal ne s’exprime pas depuis la tuerie, c’est… à la demande de Christian Estrosi, maire de Nice jusqu’en juin. Où à son absence de demande, on ne sait pas très bien. C’est en tout cas ce qu’a expliqué Philippe Pradal à un Niçois, selon Le Canard « 

Histoire d’eau…

Arrêté préfectoral relatif au plan sécheresse 2016
Les recommandations générales décrites dans l’arrêté préfectoral s’appliquent à tous :
– limitation de la consommation d’eau de façon générale
– lutte contre les fuites sur les réseaux d’eau potable ou d’eaux brutes (réseaux, poteaux incendie et bornes de sulfatage, fontaines…) (site municipal)

Question: l’arrosage des chaussées est-il hors arrêté préfectoral ?

Affichage sauvage…

Peut être par manque de panneaux de libre expression, qui a du afficher la réunion du président de la CAD sur les conteneurs de tri sélectif ?« Quand on veut défendre l’environnement, on commence par balayer devant sa porte comme le dit Mme Fiorini… » (Jacques Michel, maire adjoint- conseil municipal du 20 mai2016 )