Conseil municipal du 14 avril 2016, suite et fin…

Revenons donc sur ce C. M. Le vote du compte-rendu du précédent Conseil fut adopté à l’unanimité ce qui, étant très rare à Lorgues, mérite d’être souligné.

Le budget principal ensuite fut l’occasion, comme d’habitude, d’une lecture plus que monotone et sans grand intérêt d’une fastidieuse citation de chiffres. Cela ne fait que conforter notre hypothèse que la préparation qui en est faite par l’Adjointe aux Finances n’est en rien accompagnée d’une analyse quelconque. Questionnant le Maire par instants pour savoir ce qu’elle doit lire ou pas, tout cela est somme toute conforme à l’impréparation habituelle dont souffre, on pourrait le dire, l’immense majorité des Conseils Municipaux. La tentative du Maire de mise en avant du travail « remarquable » des Adjoints est très rapidement annihilée par la qualité des réponses qu’ils formulent aux questions posées. Ils sont en effet bien incapables d’y répondre et seul l’édile essaie avec plus ou moins de succès d’y parvenir.
Le Maire met en avant ce qui lui paraît être le summum de l’efficacité en matière de gestion, il veut parler de la réunion de la Commission des Finances. Malheureusement, celle-ci n’est réunie que deux jours avant le C. M. qui traite du Budget Principal de la Commune. Toutes les décisions en matière de Finances ont déjà été prises et, mise ainsi devant le fait accompli l’avant-veille du Conseil, la dite commission n’est donc d’aucune utilité. L’opposition citera le rapport frais de fonctionnement/investissements 79 %/21 % ce qui est proprement désolant pour notre belle commune ne serait-ce qu’en le comparant à celles des Arcs et du Muy, 55 %/45 %, le Maire ne démordra pas de ses prétentions quant à la qualité (remarquable) de sa gestion.
Autre remarque de l’opposition, les taux d’emprunt sont plus qu’attractifs et il faudrait peut-être en profiter pour effectuer des investissements importants dont a cruellement besoin Lorgues. « Eh bien non, la crise est là et on ne doit rien faire ». Cette ridicule frilosité nous conduira à devoir emprunter lorsque les taux seront nettement plus haut. Où est la logique et surtout l’intérêt de la Commune dans tout cela ? On prétend avoir des Finances très saines, (où sont passés les six millions d’Euros dont on nous parlait il y a peu ?) mais on refuse de réaliser des équipements promis lors de toutes les campagnes du candidat Alemagna ! Budget une fois de plus sans ambition, il paraît être la copie à peine rectifiée du précédent.
Le poste télécommunications (entre autres) explose, et le fait d’utiliser le système de télé-alerte en dépit du bon sens entraîne des coûts exorbitants. Cela ne contrarie en rien le Premier magistrat. À ce propos, un exemple. Tout Lorgues est prévenu, et deux fois la plupart du temps, d’une coupure d’eau en bout de réseau. Le système permettrait lui, de ne prévenir que les gens concernés, mais il est plus simple d’envoyer sans discernement plusieurs milliers de SMS, tous facturés, au lieu de quelques dizaines, !
En ce qui concerne les personnels intérimaires, l’augmentation prévue (+ 58% !!) de la dépense correspondante est due au fait, d’après le Maire, que le personnel malade doit être remplacé. Comment peut-il prévoir que le nombre de malades va croître de façon exponentielle en 2016 ? Mystère, mystère !
La voirie de la vieille ville est dans un état désastreux, comparable à celui qui devait être le sien au Moyen-âge ? « Ce n’est pas vrai et d’ailleurs nous voulons qu’il en soit ainsi pour lui conserver son cachet ! »
Nous ne parlerons de la diminution de la Dotation Globale de Fonctionnement dont on prétend qu’elle atteint des sommets que pour préciser qu’au lieu de la comparer à celle de l’année précédente, on additionne les 4 dernières années ce qui explique le chiffre faramineux cité.
Autre sujet qui fâche car évoqué par la Liste Bleu Marine, comment se fait-il que les dépenses prévues au budget culture correspondent à 55 % de celles de Draguignan, ville qui a pratiquement 4 fois plus d’habitants que Lorgues ? Réponse : « Le Front National est anti culture ! »
Est-il bien nécessaire, après ces réponses toutes plus saugrenues les unes que les autres, de préciser que l’intégralité de l’opposition votera contre ce Budget ?

Point suivant, le taux de la fiscalité locale. En 2016, la pression fiscale dans notre Commune va augmenter de 3 %. Raison invoquée: « il faut faire comme les autres en matière d’impôts ! » L’opposition fera alors une comparaison avec la moyenne nationale d’imposition qui est de 19 % (!!) moins élevée pour les communes de la même strate que la nôtre. Réponse du Maire : « Il ne faut comparer que des choses comparables !!! »
Là aussi, comme lors du dernier C. M., on en vient à se demander de quelle logique tout cela relève car enfin, si la moyenne nationale de la strate est rejetée comme non significative à qui pouvons-nous bien nous comparer, à une Commune U.S. ou Anglaise ou Allemande ?? Tout cela est du plus parfait ridicule ! Sur ce point aussi, l’opposition rejettera en bloc cette décision qui ne correspond à aucune nécessité.

Venaient ensuite les subventions aux associations. Le groupe Lorgues Bleu Marine pensant détecter là un certain clientélisme, prend un exemple et à l’outrecuidance de demander des éclaircissements sur le montant de celle accordée à la « Boule de la Noix »… En dehors d’explications que l’on ne peut que qualifier de très évasives, rien de concret et surtout pas le moindre projet qui justifierait la somme en question (3500 €). Majorité et opposition acceptent les propositions du Maire en la matière, à l’exception du Groupe Lorgues Bleu Marine qui s’abstient, jugeant non satisfaisantes les réponses fournies.

Suivent les budgets de l’eau, de l’assainissement et des Pompes Funèbres. L’opposition ne comprend pas très bien que la démolition de l’ancienne station d’épuration, bien que prévue au marché, n’ait pas été effectuée (depuis 2013 !!!) et souligne le risque sanitaire que représentent les anciens bassins remplis d’une eau croupissante, véritable bouillon de culture très propice aux moustiques car jouant le rôle d’incubateur. Réponse, la Mairie est en procès avec le maître d’œuvre et, qui plus est, toujours en réflexion quant à une possible utilisation de ces ouvrages en tant que bassins d’orage !!! On se demande vraiment de qui l’on se moque. Ces derniers ont une capacité beaucoup trop faible et pourquoi irait-on créer des bassins d’orage au lieu de profiter de la proximité d’un aven qui, depuis des temps immémoriaux fait parfaitement son office pour évacuer naturellement les eaux de pluie sur un des points les plus bas du Plan ?
Le remplacement du véhicule du service des Pompes Funèbres, rongé par la rouille et à bout de souffle, est demandé depuis plusieurs années. Réponse : « On en est toujours au stade de la réflexion pour savoir si nous le faisons réparer ou le changeons » !!
Quant au sujet de la déchèterie, on apprend qu’un marché est lancé et quelle devrait voir le jour début 2017. Gageons que cela restera un vœu pieux, et que nous ne nous ne manquerons donc pas de l’évoquer le moment venu. Certaines questions posées au sujet de la future zone artisanale ne recevrons que de très fantaisistes réponses. D’ici à ce qu’elle ne voit pas plus sa réalisation prochaine que la cantine scolaire ou autre projet cité dans les promesses de campagne, est du domaine du possible. Nous avons hélas appris à nos dépens que seuls importent les effets d’annonce, le reste…

On terminera par les questions diverses qui ne recevront aucune réponse satisfaisante de la part du Maire, mais lui permettront de conter à nouveau la fable d’une diminution de 70 % de la délinquance. Ceci, est en contradiction totale rappelons-le, avec le compte rendu de la réunion annuelle du CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) qui a eu lieu en fin d’année 2015. (Cf. notre article intitulé « Le bal des ravis … » du 4 février 2016). Ce sera aussi l’occasion de sa dernière « sortie » en direction du chef de file du Groupe Lorgues Bleu Marine au cours de laquelle il se hasardera même à avancer que ce dernier filme des faits délictueux tels feux de poubelle et autres mais ne communique pas aux autorités locales les renseignements dont il dispose !!! On voit que les affabulations vont bon train et qu’en la matière tous les bonimenteurs qui œuvrent en politique n’ont qu’à bien se tenir s’ils veulent être à la hauteur.

lorguesnet.fr

Où l’inimitié tient lieu et place de raisonnement cohérent…

Nous commencerons notre compte-rendu de ce C. M. (Conseil Municipal) du 14 avril 2016 par la relation d’un débordement ahurissant du Maire qui a laissé transpirer le profond mépris qui est le sien envers toute personne qui ose ne pas abonder dans son sens. Révélant là sa nature profonde, il nous sera permis de dire qu’il a choisi un sujet dont il aurait pu tirer le plus grand parti s’il avait été en capacité d’analyser ses propos ou plutôt de faire preuve de la moindre réflexion. De quoi s’agît-il ? En début de Conseil le Maire présentait la nouvelle Conseillère qui succède à M. Abel Geler, décédé peu de temps auparavant. Il demandait donc une minute de silence pour rendre hommage au défunt. Plus tard dans la soirée un point de l’ordre du jour traitait d’une convention passée avec la Défense quant à l’emploi, comme réservistes, d’employés communaux. Le chef de file du Groupe Lorgues Bleu Marine apportant une précision sur le sujet, proposait ensuite de rendre également hommage aux trois derniers militaires Français tombés au Mali cette semaine. Le Maire s’emportait alors d’une manière inqualifiable, accusant l’intervenant de ne vouloir faire que sa publicité et allant même jusqu’à refuser cet hommage !!! Se laissant aller à des comparaisons très loin de le grandir, révélait-il ainsi sa vrai nature en se montrant sous un jour aussi peu flatteur, on ne peut que le penser. Abandonnant alors toute retenue, il n’est même plus à même de prendre conscience combien l’expression d’un tel ostracisme et d’une telle haine sont inutiles, dérisoires, voire pathétiques lorsque, comme lui, on bénéficie d’une majorité aussi confortable. La formule « chassez le naturel, il revient au galop », prend là hélas toute sa signification.

La suite de ce C. M. dans un article à paraître très prochainement.

Délinquance

Mr.Alemagna lors de ses vœux annonçait une baisse de 70% de la délinquance et cela, grâce à la mise en place des caméras de vidéosurveillance…ce pourcentage très élevé se voyait réduit à 20% dans la publication municipale n°29 (hiver 2016).Depuis, des faits divers comme la voiture bélier contre le DAB de la banque LCL ou encore le cambriolage du magasin CASINO, ont été évoqués dans la presse locale.
Pour mieux informer les lorguais le maire, au lieu de se féliciter en citant des pourcentages globaux, ne devrait-il pas communiquer en détaillant comme cela se pratique dans d’autres communes les faits de délinquance: Atteintes volontaires à l’intégrité physique, Escroqueries, Atteintes à la tranquillité publique, Atteintes aux biens (vols avec violence ) ainsi que les cambriolages de résidences principales et secondaires qui malheureusement,  ne sembleraient pas être en voie de diminution malgré la mise en place des «voisins vigilants ».

Déchets verts…

La benne déchets verts est bien revenue aux ateliers municipaux du rond point du Souvenir Français …mais ne faudrait-il pas augmenter les rotations en périodes printanières pour éviter que des usagers en soient réduits à décharger de manière sauvage leurs déchets. La mairie ne devrait-elle pas intervenir auprès de la CAD pour que soit trouvée une solution pérenne pour tous ceux qui ne peuvent se déplacer jusqu’à la déchetterie de la route de Carcès et qui ne souhaitent pas augmenter la masse végétale   « derrière » la benne ?….

lorguesnet.fr