La loi vue par Alemagna…

L’article 2121-10 du Code qui régit les collectivités locales stipule qu’une délibération qui n’aurait pas été préalablement inscrite à l’ordre du jour porté sur la convocation au Conseil Municipal serait entachée d’illégalité et encourrait donc le risque d’être annulée par le juge administratif.
Un jugement de la cour administrative de Marseille a jugé que le fait d’ajouter une affaire à l’ordre du jour initial communiqué aux conseillers avec la convocation, sans qu’aucune information n’ait été communiquée aux conseillers sur ce point avant l’ouverture des travaux du conseil, méconnaît les dispositions législatives relatives à l’information préalable des conseillers municipaux, donc est entaché d’illégalité.
Malgré cela, lors du dernier Conseil municipal, l’édile local passe outre les remarques d’un Conseiller Municipal de son Opposition pour faire voter une de ses propositions non inscrite sur l’ordre du jour !!!                                                                                                 Lui qui accusait en son temps son prédécesseur d’être un dictateur en le traitant de : Barthélémy GBAGBO et de socialo-communiste devrait être plus respectueux des textes qui régissent la fonction de Maire et se souvenir de ses écrits publiés sur son blog…  » le canard lorguais « 

lorguesnet.fr

Point de vue…

Ira, ira pas?

Claude Alemagna, Maire de Lorgues, affirmait jusqu’il y a peu être le candidat tout désigné pour les futures élections départementales des 22 et 29 mars prochains. Chef de l’UMP dans son «quartier» il se présentait, malgré sa défaite face à M. Mariani en 2011, comme le candidat naturel pour cette élection. Certain de ses compétences et de sa légitimité, il était cependant bien le seul à considérer la nécessité de sa candidature comme évidente. Au sein de sa propre «famille» politique, en effet, son comportement et ses excès sont dénoncés non sans vigueur et à l’UMP, on ne l’entend pas de cette oreille…
Malgré l’usure du pouvoir, c’est donc Claude Pianetti qui devrait être prochainement investi.

Alemagna hésite bien sûr à se lancer dans la dissidence. Une partie de son fan club le pousse à tenter l’aventure alors que d’autres, dotés de plus de discernement sans doute, s’interrogent sur les chances de succès d’une telle démarche… Pour notre part, nous n’imaginons pas un seul instant qu’il se lance dans cette bataille, il lui faudrait d’autres qualités que celles dont il a fait preuve jusque là. Il faudrait en effet non seulement qu’il ait le courage de se dresser devant le candidat Vidaubanais, mais aussi celui d’affronter le Front National…
Alemagna, s’il affirme ne rien craindre de son «ami» Pianetti, semble cependant faire preuve de beaucoup plus de retenue à l’idée de devoir se confronter au mouvement de Marine Le Pen.

En cette fin d’année, chacun s’affaire à écrire sa lettre au Père Noël. Le Maire de Lorgues, pourrait peut-être passer commande auprès du sympathique vieillard, des qualités dont la nature ne l’a pas véritablement doté. Ceci le contraindrait cependant à mettre discours et actes en adéquation ce qui nous surprendrait au plus haut point. Après près de sept ans d’exercice du métier de Maire, au cours desquels il nous a toujours prouvé le contraire, cela nous semble plus qu’improbable.

Ce serait attendre de lui, en effet, que ses déclarations ne se résument pas à quelques effets de manche destinés à un public déjà acquis, seule performance qu’il maîtrise parfaitement comme il nous l’a maintes fois démontré….

lorguesnet.fr

P.L.U.

La présentation de cette deuxième séance concernant l’élaboration du PLU se déroulait au cinéma Jacky Mathevet, salle bien trop petite pour accueillir dans de bonnes conditions les intéressés. Au premier rang, parmi d’autres personnes dont on ne voyait pas très bien ce qui les qualifiait pour expliquer leur présence à cet endroit là, quelques fidèles conseillers de la majorité étaient assis. Ils étaient bien plus nombreux d’ailleurs que lors de la soirée théâtrale à la salle F.Mitterrand, au profit du téléthon, à laquelle aucun n’a participé. Ceci explique que les organisateurs durent ce soir là se résoudre à demander aux spectateurs de venir occuper les sièges généralement réservés à la gentry municipale et autres officiels.

D’entrée M. Alemagna donnait la mesure en parlant de l’élaboration du POS (!!!) mais qu’importe puisque ce n’est pas lui qui avait à présenter le diagnostic communal réalisé par un cabinet spécialisé. Nous lui pardonnons bien volontiers ce lapsus puisqu’il ne lisait pas son écran d’ordinateur…
On attendait que l’entrée en matière soit faite par le premier adjoint en charge de l’urbanisme. Hélas, trois fois hélas, ce dernier n’était pas aux côtés du Maire et trouvait le moyen d’arriver en retard à cette présentation d’importance capitale pour la commune. On ne lui avait de plus pas réservé de place et de manière assez cocasse, il dut donc attendre que le Maire veuille bien lui tendre une chaise. Un fauteuil aurait sans doute été plus approprié à son rang, mais il ne vint à l’idée d’aucun spectateur de la première rangée de céder sa place… Quel manque de tact envers cet élu qui sait si bien nous captiver par ses évocations historiques, même si ces dernières n’ont aucune relation avec l’actualité locale. Petite remarque au passage pour une commune qui dispose maintenant d’un régisseur à plein temps, si les responsables de la séance s’étaient souciés de tester leurs appareils et leur présentation, ils auraient pu constater que, pour une bonne partie des spectateurs, les tableaux présentés sur l’écran n’étaient pas lisibles.

Ce diagnostic ne représentant qu’un état des lieux de la commune, nous en retiendrons que le PLU devra être clos en 2017 si la commune ne veut pas être placée d’office sous contrôle des organismes d’état.
Nous aurons par ailleurs appris que nous sommes bien pourvus en places de stationnement (???) et que nous avons un déficit en logements sociaux dont, au titre de la loi SRU, 97 devraient théoriquement être construits chaque année. Pour réaliser cet objectif, il faudrait au minimum avoir des réserves foncières et y parvenir conduirait aussi inévitablement à prendre des décisions qui feraient des mécontents, mais il faudra cependant bien s’y résigner !!!
Tout ceci explique sans doute pourquoi M. Alemagna, malgré sa promesse*, ne s’est pas précipité pour réaliser ce PLU lors de sa précédente mandature. La crainte des réactions de certains propriétaires à la veille d’échéances électorales locales peut-être???!!! *élections 2008, page 3 de son programme.

lorguesnet.fr

Conseil municipal

21 Novembre 2014

Dernier conseil municipal dont on ne retiendra pas grand-chose, hormis le renouvellement des preuves du sectarisme du Maire et la passivité de plus en plus évidente de certains adjoints. Nous ne traiterons donc que des faits les plus marquants.

Le compte-rendu du conseil précédent n’a été accepté que par les membres de la majorité et ce, ainsi qu’à l’habitude, du fait de sa partialité.

Remarque a été faite, une fois de plus, sur l’envoi trop tardif des différentes annexes à étudier. Le Maire s’entêtant, là aussi comme à son habitude, à fournir des explications absolument sans intérêt. En effet, s’il ne faisait envoyer ses convocations au CM qu’une fois l’ensemble des pièces prêtes, il permettrait ainsi à tous ses conseillers de bénéficier de délais normaux pour prendre connaissance de celles-ci. Ce que la loi impose est un minimum, mais une démocratie bien pensée permettrait d’accorder une dizaine de jours à l’étude de documents parfois très nombreux et complexes ainsi que c’est le cas pour les budgets principaux et supplémentaires. Comme nous le savons hélas, cette sorte de réflexion n’effleure jamais M. Claude ALEMAGNA. Nous ne pouvons que le renvoyer à ses chères études en lui conseillant de vérifier la signification du mot démocratie.

En ce qui concerne le vote des différents budgets, on notera que l’on s’est contenté de faire faire une lecture insipide de colonnes de chiffres par l’adjointe théoriquement en charge du sujet car, comme toujours, seule l’omniscience du maire lui permet de fournir des explications là encore peu satisfaisantes.
Le budget est gonflé par des sommes artificielles sous prétexte de permettre au Maire d’engager des dépenses à hauteur de millions. Pour toute décision de cette envergure, on pourrait attendre d’un élu qui mérite le qualificatif de « responsable » de convoquer « son » conseil municipal pour débattre du sujet et donc qu’il se passe d’un tel blanc-seing. Démocratie !!!!????

Le budget de l’eau accepté, on survolait celui de l’assainissement pour justifier des inscriptions nouvelles en avançant que l’on avait été incapable de prévoir les sommes nécessaires en 2014 pour des raisons qui ont échappé à tout le monde. On notera, qu’à cette occasion, l’énormité selon laquelle les usagers de la station ne sont pas des contribuables a de nouveau été répétée par le Maire qui a ensuite été questionné sur le devenir de l’ancienne station. Celle-ci continue en effet à polluer tout son environnement par ses eaux stagnantes, mais aucune réponse quant aux moustiques ! Par contre, alors que sa destruction était comprise dans le marché conclu pour la construction de la nouvelle et n’a donc pas été réalisée bien que budgétisée, il a invoqué un très vague projet pour la création de bassins d’orage. Parfaitement inutiles étant donné leur capacité très insuffisante, ils sont de plus à proximité immédiate d’un aven, un des points les plus bas de Lorgues, dans lequel se jetaient depuis des temps immémoriaux toutes les eaux de pluie qui ruissellent des hauteurs environnantes. On se demande bien quel peut-être l’intérêt d’un tel projet et, en parallèle, on ne pourra que souligner une fois de plus que mauvaise maitrise financière conduit là, au non achèvement d’une réalisation claironnée pourtant comme majeure.

Était ensuite traité le budget des pompes funèbres et, pour justifier la non acquisition d’un corbillard afin de remplacer l’ancien qui est dans un piteux état, l’on apprenait alors que seules peut-être six familles faisaient, dans l’année, appel au service municipal correspondant. Ce chiffre de six est très surprenant, tout particulièrement lorsque l’on sait que, au cours de la semaine du 11 novembre, ce service public n’a même pas pu être fourni dans son intégralité, imposant ainsi des dépenses bien plus importantes aux familles concernées.

Les questions diverses ont été traitées « par dessus la jambe » le Maire étalant même ses principes de « grand démocrate » en reconnaissant ne pas avoir invité les élus d’une liste d’opposition à la réception des nouveaux lorguais !!! Exprimant ainsi quel est le mépris qui est le sien envers les électeurs n’ayant pas voté selon « ses » critères il ne fait par là, une nouvelle fois, que la preuve de son ostracisme

On terminera en soulignant que les informations projetées sur un écran n’ont été que très parcellaires ce soir là. Pour les différents budgets rien ou si peu, l’adjoint à la culture n’a pratiquement pas cité ou rappelé de chiffres sur la location des salles, l’adjoint à la sécurité n’a absolument pas précisé à quoi pouvait bien servir le groupe électrogène qui venait d’être acquis et de quelle façon on l’utiliserait, quant à l’adjoint aux travaux, d’habitude très disert, il s’est particulièrement distingué par son silence étourdissant, n’intervenant à aucun moment et s’esquivant au plus vite dès la séance close. ????
On se perd en conjonctures quant à la signification de tout cela…

lorguesnet.fr