Alemagna offre un local à la CGT.(var matin)

Bien que la loi stipule  que: « lorsque les effectifs du personnel d’une collectivité ou d’un établissement  sont égaux ou supérieurs à cinquante agents, l’autorité territoriale doit mettre un local commun à usage de bureau à la disposition des organisations syndicales ayant une section syndicale dans la collectivité ou l’établissement et représentées au comité technique local ou au conseil supérieur de la fonction publique territoriale. Dans toute la mesure du possible, l’autorité territoriale met un local distinct à la disposition de chacune de ces organisations. » , pour aller à la pêche aux voix pour sa future hypothétique réélection, Claude Alemagna continue son ratissage électoral en appliquant avec retard les textes législatifs qui  s’appliquent  à notre commune.

Il y a quelque temps, il critiquait sévèrement l’action de ce syndicat qui manifestait contre son projet gérontologique* et il (Séraphin) rajoutait même ces mots : « À l’agitation des drapeaux de la CGT, mardi 18 mai, l’ancien maire MARIANI et actuel conseiller général désavoué par les Lorguais en Mars 2008, s’est joint au cortège venu soutenir 3 cégétistes en conflit avec le maire. »                         *(article du canard lorguais du 9 mars – les casseroles.)

 

Faisons remarquer au passage que son zèle ne va pas jusqu’à mettre à disposition un local pourtant obligatoire comme le prévoient les textes du CGCT. pour des Conseillers Municipaux qui ont refusé de suivre bêtement et silencieusement son action destinée à promouvoir un objectif politique.

Chacun appréciera et jugera…

lorguesnet.fr

Conseil municipal … (suite)

L’article de B.D. paru dans le journal local n’est qu’un reflet  condensé du dernier        Conseil municipal.

Il est de notoriété que pour une narration fidèle, l’utilisation de la plume de canard fut-il lorguais n’est pas recommandée. En effet la tige de la plume de ce volatile étant recouverte de graisse empêche l’encre d’y adhérer et de ce fait peut nuire à une rédaction in extenso souhaitable.

 

Pour les lorguais qui seraient intéressés par ce mémorable moment de la vie locale,      des vidéos enregistrées lors de ce Conseil municipal sont parues sur Youtube.                    ( exemple:www.youtube.com/watch?v=KuSq9KOYsd4 )

Anatole Taquin.

 

LORGUES MAINTENANT ? Oui, parlons-en…

Initialement, ce site fut conçu pour véhiculer les infos du village et la philosophie politique de son maire.
Hélas, de cette noble intention il ne demeure rien. En revanche, nous nous devons d’être objectifs et lucides en reconnaissant que de tomber de plus en plus bas, nous atteignons « maintenant » la fange la plus méprisable et dégradante qu’il puisse être. Fange dans laquelle il semblerait que le(s) plumassier(s) se vautre(nt) avec une délectation sans pareil.
Que le maire – ou son porte-plume – écrive/tolère/cautionne/accepte/encourage des textes aussi avilissants pour leur auteur et la commune qu’ils représentent, devient tout à fait inacceptable pour des électeurs conscients du rôle qui est le leur dans une société fut-elle démocratique (où tout peut se faire et se dire en théorie).
Comment un maire responsable et garant de la moralité de ses conseillers peut-il se servir aussi grossièrement de la vulgarité la plus abjecte pour transcrire ses comptes-rendus de conseils municipaux en général et ses nauséeux états d’âme en particulier ?
N’a-t-il donc pas plus de respect ni de lui-même, ni de ses administrés ? Et que dire des communes environnantes ?
Le pouvoir lui a-t-il fait perdre la raison, toute notion de bienséance ? Ou tout simplement pense-t-il augmenter ainsi son aura en vue du prochain scrutin ?
Outrager des élus au même titre que lui, traduit-il la vision qu’il a d’une saine politique ?
Est-il certain que l’efficacité d’une telle attitude se traduira par un nombre de voix supérieur dans les urnes ?
Nulle part, il n’est question sur ce site des projets, de réalisations humaines positives et édifiantes, comme il se devrait avec logique.
Non, rien que des propos vengeurs, mesquins qui n’ont rien à voir avec l’espoir de la dynamique efficacité que nous souhaitions.
Faut-il que nos espoirs soient vains d’avoir mis en cette place un homme dont l’intensité de l’énergie devait être égale à la valeur du prestige de sa tâche et dont l’aptitude à la dignité serait l’honneur de la commune ?
Ces questions trouveront-elles un jour des réponses ?

lorguesnet.fr

Conseil Municipal du 13 décembre 2013

Les masques à la longue collent à la peau, L’hypocrisie finit par être de bonne foi. (E et J de Goncourt.)

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que le naturel reprenne le dessus. L’odeur d’un prochain espoir de sauver sa place assise doit procurer à notre maire des picotements qui l’empêchent de rester serein malgré ses dires sans cesse répétés. Adepte sans aucun doute de la méthode Coué il a toujours pensé qu’il ne risquait rien face à des adversaires qui pour lui se sont discrédités.
Si sa réélection n’était que certitude alors pourquoi espérer se faire bien voir, en demandant une minute de silence en début de Conseil Municipal alors qu’il avait déjà déclaré dans  » var matin » avoir du respect pour Philippe Mariani*  sans jamais avoir dénoncé ni condamné les insultes qui fleurissaient à son égard sur LorguesMaintenant, le site qui vante ses inénarrables facultés de gestionnaire et de décideur?

Hier, dans le Canard Lorguais, C. Alemagna s’était déjà essayé dans une prose « politico- putride » en traitant Mariani père de Madoff, voire de Gbagbo, qui lui faisait penser à Khadafi !…
Avant-hier, LorguesMaintenant propriété de son Adjointe Rénée Vignal, perpétuait le genre en publiant ce commentaire : « C’est comme à Cuba le pouvoir doit rester dans la famille. Les Mariani sont des gens de pouvoir qui ne font de place à personne ! Le père conseiller général et le fils maire, c’est leur vision de la politique, avoir tous les pouvoirs entre les mêmes mains. Comme à Cuba avec Fidel Castro et en Roumanie de Ceausescu. »        

A force de croire à l’invulnérabilité, des circonstances font qu’un siège que l’on pense solidement ancré peut se transformer en siège éjectable…

http://lorgues-pour-tous.over-blog.com/2013/12/remerciements-deces-philippe-mariani.-lorgues.html

à suivre…

lorguesnet.fr

Vague de P.V…..

 Information Var Matin :  Vague de P.V. à Lorgues

Il y a quelques temps, la vitesse était réduite de 70 à 50 km/h sur la route de Draguignan, dans la grande ligne droite à la sortie de la ville.                            Depuis, les gendarmes ont régulièrement posté un radar mobile qui a fait carton plein et engendré de très nombreuses protestations, le bureau du maire se transformant en guichet des doléances.Ce dernier, Claude Alemagna, nous a indiqué qu’un véritable record a été enregistré lors d’un contrôle de vitesse, avec quelque 120 procès verbaux.     Dans ces conditions, il a décidé de ramener la limitation à 70 km/h…

lorguesnet.fr