Quant on est con…

On est con…( Georges Brassens)
Il fallait bien que ce cela arrive sur lorgues maintenant, plus fort que le canard lorguais…, après D. Perrin adhèrent du FN, c’est au tour de Djallila Granado d’être dans le viseur des refoulés anonymes.
A la pointe de la médisance, ce site toujours prêt à publier des révélations fracassantes plus fausses les unes que les autres devrait pouvoir nous dire qui peut bien être cette mystérieuse Martine G… ? apparue sur des bulletins de vote lors du 2eme tour des élections législatives à Lorgues ? une chanteuse ? une actrice ?une star de la télé réalité ? Mystère !

lorguesnet.fr

Lèse-majesté

Le crime de lèse-majesté qui consiste à conseiller au président d’une association de s’adresser à Monsieur le Maire pour l’obtention d’une salle de réunion au besoin, a été sévèrement réprimé par une ire tout à fait justifiée quand on veut atteindre le but que l’on s’est fixé.
Faut-il qu’il soit à ce point capital pour que notre édile préfère rabrouer vertement son adjoint quitte à s’assoir sur 600 voix (mêmes si elles ne sont pas toutes garanties)…
De quoi se mêle-t-elle ? S’est-on enquis, qu’elle s’occupe donc de ce qui la regarde, mais surtout pas de ce qui concerne les charges de sa mission !
Elle devrait l’avoir compris et les autres cas similaires, faire jurisprudence !
Ah, que de soucis !
Décidemment, on ne peut compter sur personne et le petit personnel n’est plus ce qu’il était !

Pierre Brest

Police Municipale…

Au tout début du dernier Conseil Municipal, le maire a cherché en vain à faire expulser un Conseiller  par la Police Municipale… absente. Où était-elle ?  l’Adjoint à la sécurité aurait-il oublié d’informer les policiers qu’un Conseil Municipal avait lieu ce soir là ?

Et pourtant le 2 avril 2010 lors d’un autre conseil municipal , la Police Municipale était bien présente comme le montre cette photo d’actualité.( photo var matin)

Football

La lecture de Var matin nous apprend que s’est tenue une A.G. extraordinaire du club de Football local. Le maire, absent, était représenté par l’Adjoint à la culture qui, après lecture d’une lettre de M. Alemagna, s’est retiré pour cause de fête de la musique.Faute de représentants de la mairie le président décidait alors d’annuler cette A.G.
Sans entrer dans la polémique entre le maire et les dirigeants du club, on ne peut qu’être étonné de savoir que l’Adjointe aux sports tout comme la Conseillère déléguée n’étaient pas informées de cette réunion et donc laissées sur le banc de touche…Des bruits circulent également selon lesquels  le maire voudrait mettre en lieu et place une équipe qui lui serait plus proche et que, saisissant la situation au vol, le travail de sape aurait commencé.

Mise au point…

ET LE SINGE DEVINT CON  » François Cavanna »…

Malheureusement il n’est plus seul !

M. D. PERRIN est bien allé saluer M. BOUGUEREAU le 15 juin au soir lors de sa venue à Lorgues où il tenait sa dernière réunion publique pour le deuxième tour des élections législatives. Il n’a en cela que continué à ne pas faire montre d’un ostracisme néfaste à la démocratie. Ceux qui, aujourd’hui, s’étonnent de la démarche et la critique sont les mêmes sectaires qui trouvent normal de s’affranchir de la loi en acceptant l’usage de pouvoirs illégaux. A ceux-là, il n’est pas utile de répondre car ils ne comprendraient pas non plus que M. PERRIN ait eu exactement la même attitude envers M. BERNARDI (Front de Gauche à Vidauban) ou le représentant de M. FELIZIA (EELV-PS à Besse-sur-Issole) voire même M. COUVE (UMP à Cogolin) lors de leurs rencontres dans ces villes tout au long de la même campagne électorale.
Tout comme le fait que M.et Mme ALEMAGNA aient salué également le candidat du F.N. lors de ce moment d’avant Conseil Municipal, ne les classe dans un clan plus que dans un autre, comme chaque citoyen même membre de l’UMP venu écouter et s’informer.

lorguesnet.fr

Elections, suite et fin…

Dans la 4eme circoscription M. Couve de l’UMP est réélu député devant M. Bouguereau du F.N.
A Lorgues si le vainqueur l’emporte avec 58,80 % des exprimés, il faut noter que les abstentions s’élèvent à 44,79% et les votes blancs ou nuls à 8,73%
Ce qui représente pour M.Couve 27,33% des inscrits ainsi que 19,15%  pour M. Bouguereau.

Vous pouvez lire la lettre d’un lecteur concernant cette élection en cliquant sur:

Lettre à lorguesnet.fr

 

Conseil Municipal du 15 juin 2012

Le Muppets show a tenu son dernier conseil avant les vacances.

Atmosphère toujours délétère, ambiance pesante : les regards se fuient… l’impatience est suspendue dans l’air vicié, l’agacement palpable et la lassitude à fleur de tour de table.

Il ne s’agissait que de voter le compte administratif : rien que de normal : 14 pour- 14 contre. Logique…

Logique aussi, l’exigence de M.Fito de constater la légalité des pouvoirs, comme il l’avait fait au dernier conseil où ils n’étaient pas en règle.

Refus du maire qui les exhibe rapidement de loin, afin qu’il ne lui soit pas reproché de les cacher, mais comme ils ne correspondent toujours pas aux exigences de la législation, pas question de les confier à l’inquisiteur, qui n’en démord pas.…

Appel aux forces de l’ordre pour évacuation du « trublion »… attente d’une demi heure, dans le brouhaha et les déambulations des conseillers et du public. Chacun y va de son commentaire…

Palabres avec les agents, tout rentre dans l’ordre. M. Fito regagne sa place. Le conseil peut commencer.

L’opposition demande un vote à bulletin secret pour désigner le président de séance.

Trois tours sont nécessaires pour confirmer le premier adjoint. A la lecture des résultats, fusent des noms les plus farfelus, ce qui retarde d’autant le bon déroulement du conseil.

Malgré les habituelles invectives et éternels reproches échangés, le maire tendu, les traits tirés, garde un calme relatif.

Mais entretemps, au cours d’une promenade dans la salle, une empoignade se produit dont M. Fito fait les frais. Les Sapeurs-Pompiers interviendront pour l’évacuer.

Le calme revenu, les travaux reprennent: atmosphère toujours aussi électrique, ambiance houleuse, propos mordants, mais point par point l’ordre du jour est déroulé…

En conclusion, il semblerait que ces comptes qui satisfont tant le maire et sa garde rapprochée, soient souvent confus. Ils ont été qualifiés de « bouillie » par l’opposition.

Il est certain que fragilisé comme il l’est, notre premier magistrat a tout intérêt à faire profil bas dans ce domaine!

Dernière minute :

Si certains ont pu un seul instant douter de la réalité du coup asséné à M. Fito, il semblerait avoir bien été confirmé par le corps médical. Ceci pourrait avoir des suites que l’on peut aisément imaginer….

En outre, nous apprenons que deux adjoints ont été pris à partie, à la sortie du centre culturel, par le conjoint de l’adjointe aux affaires sociales.

Normal… Qui sème le vent, ne peut récolter que tempête !

AM

Encore un tour « galère »

Choquant, inquiétant, alarmant, atterrant, angoissant, désolant, terrifiant, hallucinant, traumatisant, voilà ce qu’inspire aujourd’hui l’action d’un parti qui a perdu le sens commun et celui des réalités.
Cependant, tout porte à croire que les électeurs de cette 4éme circonscription du Var, se sont prononcés pour un parti plutôt que pour un homme.
Le problème c’est que le parti ne fait pas le moine – excuser ce lapsus, l’homme, plus exactement – et c’est ainsi que les résultats du premier tour des élections législatives ne vous offrent pour dimanche prochain que de tomber de charybde en scylla, à Vous les fidèles de la première heure et à tous les autres venus nous rejoindre depuis plus d’un demi siècle…
Comment, un groupement qui pendant des lustres fut le fer de lance d’une nation, admiré et envié de beaucoup d’autres, en est-il arrivé à ne nous laisser que le choix entre deux vieillards chenus pour nous représenter dans l’hémicycle !
Où est la fougue de la jeunesse ? Ces derniers jours, on nous rebat les oreilles de « renouveau et de changement », sont-ce eux qui les incarnent ?
L’un, en chemin a oublié ce que son engagement impliquait : efficacité, intégrité, désintéressement personnel mais pas de sa fonction au service de sa circonscription…
Quant à l’autre, ex adjoint du premier, candidat deux fois aux élections législatives et battu à chaque fois par le Dr Couve au second tour, cette 3éme fois ressemble d’avantage à « une belle » qu’à un engagement spontané. Subjugué par son mentor Le Pen, il a bien l’intention de colorier sa démarche politique intégralement en « Bleu Marine » !
Aucun parti ne laisse une chance à la génération montante – qui sous peu, remplacera la vielle garde – de prouver sa valeur à ses contemporains en répondant à leurs attentes et résoudre les problèmes de l’époque qui les concerne…
En de telles conditions peut-on encore inciter un maximum de citoyens, notamment chez les moins de 50 ans à se sentir motivés pour aller voter et se trouver des affinités avec ceux sensés les représenter ?
Le nombre des abstentions répondra à cette question, sous peu…

A.M.

La campagne, la pilule est amère…

Force est de constater qu’à tous les niveaux, en politique, nous avons les dirigeants et les représentants que nous méritons en conséquence Cornélius serait en passe d’être réinvesti !
A croire que le comportement de l’UMP est sciemment entretenu en sorte de faire monter au firmament des valeurs nationales, tous les autres partis même ceux combattus durant de si nombreuses décennies.
Pour se faire, durant la campagne ce parti a mis tout en œuvre y compris avancer des chiffres de sondage 4 jours avant le premier tour, en revanche il s’est bien gardé de claironner la place de son protégé pour la 4 ème circonscription du Var, dans l’échelle des valeurs des députés français, à savoir celle de 570 sur 577… D’ailleurs, on attendait de ce journal si bien orienté qu’il fasse son mea-culpa en ce qui concerne les différences énormes des deux candidats UMP ou ex-UMP, entre prévisions et réalité. M. COUVE -30,5%( le plus mauvais score des députés sortants du  Var), M. MORISSE + 134%. On mesure la qualité de l’institut qui a réalisé celui-ci…
Qu’une place aussi peu glorieuse soit pérennisée est étonnant, au lieu de laisser sa chance à un homme résolument dynamique qui se serait fait un point d’honneur à être dans les premiers pour marquer sa différence, précisément.
Confirmer un septième mandat, c’est encourager l’inaction, voire les indélicatesses et fâcheux désintérêts, accepter et prolonger sa désaffection dans le nord, aussi bien que son indolence dans le sud de sa région.
M. Spada Conseiller général du Var dénonce dans un tract…(verso du tract)
Les raisons : Le député, alors qu’il était président de l’hôpital, ne s’est pas battu en 2004 pour ouvrir le pôle de santé avec une IRM. Il ne s’est pas plus battu depuis pour la faire installer.
Plus grave, alors qu’il présidait les destinées de l’hôpital, il a endetté celui-ci à hauteur de 23 millions d’euros pour la construction du pôle qu’il aurait dû compenser par la vente des terrains de l’hôpital de Saint-Tropez pour la même somme. Il a dépouillé le pôle en vendant les terrains à …lui-même alors maire de Saint-Tropez pour une somme dérisoire de 2,9 millions d’euros !
Depuis, le nouvel hôpital, à cause de son endettement colossal, ne peut équilibrer seul son budget et rembourser son énorme dette. Il ne peut pas y arriver !
Dernière minute : la société de restauration ne veut plus délivrer de repas car elle n’est pas payée, les jardiniers de même, des artisans ont déféré l’hôpital pour non paiement…

A.Spada, 31 mai 2012 – Conseiller général du Var

Le résultat du vote de ce premier tour est fait pour encourager pareils agissements au détriment de l’intégrité et du travail.
Bravo !
N’y a-t-il réellement que dans » le royaume du Danemark qu’il y ait quelque chose de pourri?  » *
* William Shakespeare Hamlet

lorguesnet.fr