La campagne ( suite) Courrier

Nous nous sommes procurés le courrier de Mr.Morisse adressé à Mr. Alemagna. Ce dernier a estimé que son soutien à Mr. Couve lui imposait de ne pas donner suite, alors que  Mr. Morisse souhaitait se présenter simplement aux membres du Conseil Municipal.  Nous ne pouvons qu’être étonnés d’un tel fair-play  démocratique de la part d’un maire qui soutient ses amis de l’UMP comme Mr. Audibert-Troin… alors que  Mr. Piselli aurait du être le candidat investi puisqu’il était suppléant sortant de Mr.Couve………. cliquer pour lire la lettre

.Lettre_à_M._Alemagna

lorguesnet.fr

 

La Campagne

Invité à l’inauguration du Centre de Secours de Gonfaron, Dominique PERRIN surpris en grande conversation avec Gilles  ALLIONE , Président des C.C.F.F. du Var…

 

 

et avec  Paul DENIS Conseiller Général du canton de Besse sur Issole, nouvellement rattaché à la 4eme circonscription.

Législatives

En se présentant à l’élection législative dans la 4eme circonscription, Vincent Morisse déclare vouloir apporter une bouffée d’air frais dans la politique Varoise. Son suppléant Dominique Perrin s’engage à ses côtés, alors que le maire de Lorgues lui, s’affiche auprès d’un député sortant âgé de 72 ans, marqué politiquement , très transparent à l’Assemblée Nationale et dont la suppléante est une « spécialiste du changement de direction, passant de la bannière de Dupont-Aignan, au soutien de Spada contre Couve et aujourd’hui retour auprès de Couve ( Spada soutient Vincent Morisse), tout cela seulement en 4 ans. » (source :le BaVar magazine n°228)
On peut donc se demander si toutes les réactions orchestrées à l’encontre de Dominique Perrin n’ont pas une origine politique, agrémentée d’une rancœur cachée de certains.
A suivre….

lorguesnet.fr

C.Q.F.D.

Lors du C.M. Mr.Alemagna a critiqué Mr. Perrin en datant faussement des jurisprudences de 30 ou 40 ans (sic)…il aurait pu remonter encore plus loin en citant les avis du Conseil d’Etat de 1929, 1956, etc…ce qui l’aurait obligé de retirer au préalable les délégations des Conseillers municipaux avant celles de son Adjoint…et voudrait dire que son arrêté est illégal, et que Mr.Perrin possède  toujours ses délégations….
Ceci n’est évidemment pas le cas puisque que des jurisprudences que Mr. Alemagna ne reconnaît pas lorsque cela l’arrange, ont entre temps été confirmées par des Tribunaux Administratifs ainsi que par la Cour d’Appel Administrative de Paris en 2011.

lorguesnet.fr

Mise au point

Suite au dernier Conseil Municipal, et pour répondre aux différentes questions que certains se posent ,lorguesnet.fr vous conseille de vous rendre sur ce site:

http://www.mclavocats.fr/wp-content/uploads/2012/05/Article-retrait-de-fonction-_2_.pdf    Dont voici un extrait: La reconnaissance explicite par le législateur de la capacité des conseillers municipaux d’exercer des délégations de fonctions au même titre que les adjoints, sous réserve que ces derniers en soient également dotés, signifie nécessairement, sauf à priver d’effet utile un tel amendement, que le retrait des délégations à un adjoint ne remet pas en cause les délégations accordées aux conseillers.

Conseil Municipal du 15 mai 2012

Le Conseil Municipal de ce 15 mai 2012 a nommé André Menet nouvel Adjoint à la sécurité de Lorgues, par 15 voix (dont la sienne) contre 11 à Monsieur REBIERE et 3 abstentions. Il remplace ainsi Dominique Perrin à ce poste.

C’est ceint de tricolore et de superbe, que notre nouvel élu a remercié ses électeurs et déclaré, grand Seigneur : « Il m’est arrivé souvent dans ma carrière de prendre la succession de quelqu’un..et j’ai appris que lorsque l’on succède à quelqu’un on essaie de faire aussi bien qu’il à fait. Si on peut on fait mieux, voila ça sera ma position et c’est mon point final. » après avoir voté très élégamment pour la disgrâce quelques minutes auparavant.

(Sachant qui s’était abstenu, le décompte pour/contre était évident.)

Il faut préciser que Dominique Perrin, dans son allocution faite avant le vote qui devait le destituer*, s’adressant aux Conseillers, demandait : « Si vous considérez ne pas être à même de juger de la qualité du travail que j’ai essayé d’accomplir, abstenez-vous. Si vous avez constaté que j’avais failli à ma mission votez contre mon maintien au poste d’Adjoint. Dans le cas contraire, votez pour mon maintien. »

A l’issu de la réunion il a déclaré, que par courtoisie il s’était abstenu de voter contre son successeur……..Voilà qui traduit l’état d’esprit qui différencie les deux hommes.

*Le Conseil Municipal a maintenu M.Perrin à son poste de Maire Adjoint par 14 voix pour,14 voix contre et 1 abstention.

lorguesnet.fr