Un confinement…

Un extrait de « Ça c’est passé à Toulon & en Pays varois » de Tony MARMOTTANS et Jean RAMBAUD

Une épidémie de la peste se déclare à Toulon en septembre 1664.
Le parlement de Provence décide d’appliquer les règlements édictés en pareil cas depuis 1629.

La « serrade » c’est-à-dire l’isolement rigoureux de chaque famille dans sa maison avec défense d’en sortir sauf pour aller trois fois par semaine se ravitailler dans des entrepôts prévus par les Intendants à cet effet….Cette séquestration se poursuivit soixante jours, l’épidémie dura dix mois….
En apprenant cette situation, des Lorguais déléguèrent une députation pour proposer une assistance sans restriction. Ces braves s’appelaient : Esprit Laugier , Commandaire de Taradeau, Henri Chieusse et Georges Cassarin.

Même si l’épidémie à changer de nom, respectons le confinement.

Résultat élection municipale

Dans le var, avec 100% des suffrages exprimés des maires se trouvent élus dès le premier tour avec des scores qui tiennent plus d’un plébiscite que d’une élection.

A Lorgues, malgré que le nombre des inscrits soit supérieur de 251 par rapport à 2014, le nombre de votants chute de 1897 voix, avec un taux d’abstentions de 55% contre 26,92% en 2014, et l’ensemble des votes exprimés opposés au maire passe de 2437 voix en 2014 contre 792 voixaujourd’hui.                                                                                                       

Malgré une perte de 316 voix par rapport à 2014 la liste ( LR) de Mr Alemagna  est élue au premier tour avec 32,33% des inscrits soit 75,18% des exprimés, contre 37,88% des inscrits soit 52,67% des exprimés en 2014.                                                                           Sans remettre en cause la légalité de cette élection, la situation actuelle due au Coronavirus ne permet pas une véritable représentation politique locale. Deux facteurs peuvent expliquer cette élection avec l’absence d’une liste d’opposition ouvertement située à gauche et la volonté du sortant de tout faire pour diaboliser les deux listes d’opposition, l’une apolitique (DIVERS) et l’autre liste RN.  

Par nature, nous savons très bien que la prime au sortant est favorable à celui ou celle qui a détenu les moyens de communication et d’information au fil de la mandature écoulée.    

Il reste maintenant à connaître le futur président de l’Agglomération sachant que le maire de Draguignan ne s’est jamais caché qu’il la désirait…Qui des tractations souterraines sortira vainqueur ?

 

La calomnie…

Les méchants, les jaloux, les êtres faibles et nuls manient avec vigueur cette incomparable auxiliaire de la vilenie, de l’envie et de la médiocrité qu’est la calomnie.        Ne serait-ce pas également le signe du prodrome de la perversité morale ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu d’humour…

Il est courant d’entendre dire que le pouvoir use surtout si on en abuse…

A Lorgues  c’est tout le contraire…

Aujourd’hui, des Conseillers municipaux élus en 2008 un seul a survécu avec le maire…

Aujourd’hui, des huit Maires Adjoints élus en 2008 aucun n’a survécu…

Padel…

Dans ses projets, Mr Alemagna promet la construction d’un troisième court de padel.
De fait il s’engage donc à détruire un paysage arboré d’entrée de ville ouvert à tous.
Que deviendra alors la préservation du cadre de vie qu’il nous  promet ???